L’Azerbaïdjan participe activement dans la lutte internationale contre la corruption

  17 Octobre 2018    Lu: 506
L’Azerbaïdjan participe activement dans la lutte internationale contre la corruption

Dans le cadre de la présidence de la Croatie au Comité des ministres du Conseil de l’Europe, une conférence de haut niveau au sujet de «Accroître la transparence et la responsabilité pour prévenir la corruption» a eu lieu, les 15-16 octobre 2018, en collaboration du Ministère de la Justice de ce pays avec le Groupe d'États contre la corruption (GRECO) du Conseil de l'Europe.

L’Azerbaïdjan a été représenté par Fikrat Mammadov, ministre de la Justice, à la conférence organisée à Šibenik, en Croatie.

Thorbjørn Jagland, secrétaire général du Conseil de l'Europe, Marin Mrcela, président du GRECO, et Dražen Bošnjaković, ministre croate de la Justice, ont prononcé des discours d’ouverture à la conférence.

Le ministre azerbaïdjanais de la Justice Fikram Mammadov est intervenu lors de la session des ministres de la Justice intitulée «Le renforcement de la coopération internationale dans la lutte contre la corruption». Il a parlé des mesures législatives et institutionnelles menées avec la volonté politique du président Ilham Aliyev, de la mise en œuvre réussie de la stratégie anti-corruption et de l’activité efficace de la Commission sur la lutte contre la corruption et du Département de lutte contre la corruption auprès du procureur général.

Il a également donné des informations sur l’activité du Service ASAN, une marque azerbaïdjanaise, la coopération et les formations internationales de lutte contre la corruption, ainsi que les relations de l’Azerbaïdjan avec l'Association internationale des autorités anticorruption et l'Académie internationale de lutte contre la corruption. Le ministre de la Justice a ensuite avancé un certain nombre de propositions sur l’élargissement de la coopération de lutte contre la corruption.

Puis, il a attiré l’attention des participants sur les conséquences graves du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan concernant le Haut-Karabagh, l’occupation des 20% du territoire de l’Azerbaïdjan par l’Arménie et le fait que plus d’un million d’Azerbaïdjanais étaient devenus des réfugiés et des personnes déplacées.

Enfin, a été adoptée une déclaration sur le redoublement des efforts internationaux pour créer un réseau des organes de lutte contre la corruption.

En marge de la conférence, un échange de vues a eu lieu avec le secrétaire général du Conseil de l’Europe et les dirigeants des autres prestigieuses organisations internationale. Les perspectives de la coopération ont fait l’objet de discussions lors des entretiens avec les ministres de la Justice de la Croatie et d’un certain nombre de pays participants.

Avec l’Azertac


Tags: Azerbaïdjan   corruption