SpaceX : un premier vol humain programmé pour juin 2019

  09 Octobre 2018    Lu: 766
SpaceX : un premier vol humain programmé pour juin 2019

C’est la NASA qui l’a annoncé. Jeudi dernier, l’agence spatiale américaine a déclaré que le premier vol d’une fusée SpaceX transportant deux astronautes vers la Station Spatiale Internationale (ISS) devrait avoir lieu en juin 2019. Une première historique pour la firme d’Elon Musk.

Récemment, nous vous expliquions à quel point SpaceX est en train de révolutionner la conquête spatiale. Cette fois-ci, Tesla et Boeing sont tous les deux sur la ligne de départ pour leurs premiers vols habités. Celui de Boeing devrait suivre celui de Tesla, probablement en août 2019, a précisé la NASA. Dans le domaine spatial, il arrive régulièrement que des vols soient reportés. Cela pourrait être le cas de ces deux là.

À ce propos, Phil McAlister, Directeur des vols privés à la NASA a déclaré que « les dates de lancement garderont un degré d’incertitude. Et nous préférons être prudents, nous anticipons qu’elles puissent changer au fur et à mesure que nous nous rapprochons des lancements« . En attendant juin, vous pourrez patienter avec un premier vol qui aura lieu en janvier 2019 avec le lancement d’une capsule Crew Dragon de SpaceX pour un vol non habité.

Au programme : deux semaines à bord de l’ISS pour les deux astronautes qui emprunteront le vol avec SpaceX. Il s’agit d’un test, la NASA tient à le préciser : « ce sont des appareils nouveaux et les ingénieurs ont encore beaucoup de travail avant que les systèmes ne soient prêts à voler parfaitement« . Au bout des deux semaines, ils feront retour sur Terre. L’objectif est de s’assurer du bon fonctionnement de ces transferts vers la Station Spatiale Internationale. Si les tests sont concluants, la NASA pourrait envoyer des astronautes de manière régulière. Pour des missions plus longues, probablement six mois.

La NASA devrait se sentir plus « libre » désormais. Elle était contrainte depuis 2011, d’acheter des places à bord des vols Soyouz russes pour envoyer ses astronautes sur l’ISS. Elle peut espérer des lancements 100% américains si les vols avec SpaceX et Boeing fonctionnent.

Source: siecledigital.fr


Tags: Nasa