Slumdog Millionaire: un Pakistanais pauvre apprend qu'il avait des milliards

  06 Octobre 2018    Lu: 876
Slumdog Millionaire: un Pakistanais pauvre apprend qu

Un Pakistanais nécessiteux a dernièrement appris qu'il avait possédé pendant plus d'un an un compte bancaire avec 2,3 milliards de roupies (environ 16 millions d'euros), a fait savoir The Guardian, précisant que l'homme avait appris l'existence du compte dans le cadre d'une enquête sur le blanchiment d'argent.

Un vendeur de desserts pakistanais très pauvre aurait récemment appris qu'il avait détenu pendant plus d'un an un compte bancaire garni de 2,3 milliards de roupies (environ 16 millions d'euros), a fait savoir The Guardian.

Muhammad Abdul Qadir, 52 ans, qui vit dans un bidonville, gagnait jusqu'ici environ 500 roupies (environ 3,5 euros) par jour, en vendant du falooda, ce dessert liquide populaire dans le pays qui est traditionnellement préparé avec du sirop de rose, des vermicelles et du lait ou de l'eau. Il n'était au courant de rien jusqu'à ce que des responsables de l'Agence fédérale d'investigation (FIA) le convoquent pour l'interroger dans le cadre d'une enquête sur une affaire de blanchiment d'argent.

«Je suis l'homme le plus malchanceux du monde, a déclaré Muhammad Abdul Qadir dans une interview télévisée. J'ai appris l'existence de cet argent alors qu'il n'était plus là.»

Il a ajouté que le fait de devenir un «milliardaire sans le sou» avait bouleversé sa vie.

Selon Muhammad Abdul Qadir, les gens le narguent et le qualifient de milliardaire. Il redoute maintenant que les rumeurs sur sa richesse n'incitent des ravisseurs à le kidnapper pour exiger une rançon. D'ailleurs, sa mère lui conseille de ne pas sortir et aujourd'hui, ce père de deux enfants ne peut plus travailler.

Il y a deux ans, la Banque d'État du Pakistan a informé la FIA d'une opération douteuse sur le compte supposé de l'homme, ouvert entre 2014 et 2015, lorsque le solde en avait été retiré. Muhammad Abdul Qadir a affirmé qu'il n'avait aucune idée de l'existence du compte.

«Pourquoi mènerais-je cette vie misérable en ayant des milliards sur mon compte?», a-t-il indiqué.

Il a fait remarquer qu'il n'aurait pas pu signer la transaction pour la simple raison qu'il ne sait pas écrire.

La FIA enquête sur 77 comptes bancaires semblables, généralement ouverts aux noms d'ouvriers ou de gardes de sécurité pauvres qui ne soupçonnaient pas que leurs cartes d'identité avaient servi à des fraudeurs. La FIA estime que l'ancien président Asif Ali Zardari pourrait être impliqué dans l'affaire.

Sputnik


Tags: pauvre   millionaire