La limite à ne pas franchir quand on est amateur de sushis

  05 Septembre 2018    Lu: 306
La limite à ne pas franchir quand on est amateur de sushis

Si vous ne pouvez pas vous passer des sushis saumon ou que vous n'envisagez pas un week-end sans un plateau de california rolls, sachez que tout cela a un impact sur votre santé.

Avec les tranches de poissons, le riz et les légumes, les sushis sont excellents si vous voulez manger sainement. Les diététiciens rassurent les amateurs de cuisine japonaise: un adulte peut tout à fait manger des sushis deux à trois fois par semaine. 

Mercure
En se nourrissant d'une grande quantité de poissons, les thons absorbent une dose importante de mercure. Ce poison peut être à l'origine de troubles du développement et même de dommages au cerveau. 

Prudence
Il est donc recommandé de limiter la consommation de sashimis et de nigiris. Craquez une fois par semaine maximum. Les autres sushis, comme les makis, contiennent généralement des poissons qui absorbent beaucoup moins de mercure. Ils contiennent du saumon, des crevettes ou encore du crabe. 

Equilibre
Pour un plat équilibré, les diététiciens conseillent de commander des sushis avec un poisson à faible teneur en mercure, comme le saumon, et de l'accompagner par des sushis aux légumes.

L'exception de la grossesse
Il est malheureusement déconseillé aux femmes enceintes de consommer du poisson cru, à cause des maladies qui pourraient contaminer les fœtus et les mères. Cela vaut aussi pour les femmes qui allaitent. A fortiori, les diététiciens déconseillent aux femmes enceintes et aux enfants de dépasser les 200 grammes de poisson par semaine.


Tags: sushis