Le Qatar va investir 15 milliards de dollars en Turquie

  16 Août 2018    Lu: 1324
Le Qatar va investir 15 milliards de dollars en Turquie

Le Qatar s'est engagé mercredi à investir 15 milliards de dollars en Turquie qui, selon une source gouvernementale turque, serviront en majorité à soutenir le secteur bancaire et les marchés financiers.

Ce plan d'investissement a été annoncé après une rencontre entre l'émir du Qatar Tamim bin Hamad al Thani et le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, au moment où la livre turque a perdu près de 40% de sa valeur face au dollar et où les relations politiques et commerciales avec les Etats-Unis sont dégradées.

Dans un communiqué, le palais royal indique qu'al Thani "a donné des directives qui verront l'Etat du Qatar fournir les moyens de projets économiques, d'investissements et de dépôts" pour un montant de 15 milliards de dollars afin de soutenir l'économie turque.

La chute de monnaie turque trahit les inquiétudes croissantes des investisseurs face à la mainmise de plus en plus grande d'Erdogan sur l'économie et sur la politique monétaire de son pays, assortie du refus d'un relèvement des taux d'intérêt malgré une forte inflation.

Cette perte de la livre turque a suscité des inquiétudes sur les capacités de résistance du secteur bancaire local et s'est traduite par des turbulences sur les marchés mondiaux.

Après l'annonce de l'investissement du Qatar, la livre a repris des couleurs à 5,8699 face au billet vert avant de retomber à 6,05 vers 17h00 GMT.

La livre a repris environ 6% mercredi après la décision de la banque centrale turque de réduire les liquidités en livres sur le marché intérieur, provoquant un relèvement des taux.

La Turquie, qui possède une base militaire au Qatar, a soutenu l'émirat dans la crise diplomatique qui l'a opposé à l'Arabie saoudite et à d'autres pays du Golfe alignés sur Ryad l'an dernier.

Les Saoudiens, qui ont rompu leurs relations diplomatiques et commerciales avec le Qatar, accusent ce dernier de mener une politique étrangère trop conciliante à l'égard de l'Iran ainsi que de financer le terrorisme.

"Les fondamentaux de l'économie turque sont solides et la Turquie va sortir plus forte de ce processus", écrit le porte-parole d'Erdogan sur Twitter.

Reuters


Tags: Qatar   Turquie