« C’est une mesure honteuse et extrêmement immorale » - MAE d’Azerbaïdjan

  08 Août 2018    Lu: 1471
« C’est une mesure honteuse et extrêmement immorale » - MAE d’Azerbaïdjan

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères azerbaïdjanais, Hikmet Hajiyev, a répondu à un article publié sur le portail Euroasianet.org, consacré au conflit du Haut-Karabakh.

Selon le communiqué du ministère des Affaires étrangères, le 5 août, un article de Joshua Kucher intitulé « Pour les Arméniens, ce ne sont pas des territoires occupés, mais leur patrie » a été publié sur le portail Euroasianet.org.

Le secrétaire de presse du ministère des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan, Hikmet Hajiyev, guidé par les principes de la liberté d’expression et du respect de la position du parti opposé, a envoyé une lettre de réponse au rédacteur en chef du portail susmentionné.

La réponse de Hadjiyev dit en partie: « Je vous écris à propos de l'article publié sur Euroasianet.org le 5 août, « Pour les Arméniens, ce ne sont pas des territoires occupés, mais leur patrie », écrit par le journaliste Joshua Kucher. L'article aborde l'occupation du district azerbaïdjanais de Kalbajar, mais elle reflète le point de vue d'un seul côté du conflit et ne donne pas une image réelle des événements liés à l'occupation du district de Kalbajar.

L’appropriation forcée de la propriété de l’autre et l'appeler le sien - vol, et rien d’autre. Et la justification de ce vol est honteuse et extrêmement immorale.

Le district azerbaïdjanaise de Kalbajar a été occupée par l’Arménie en avril 1993. Cela faisait partie du plan agressif d pays occupant contre l'Azerbaïdjan. Cette année marque le 25ème anniversaire de l'occupation tragique de Kalbajar. Plus de 60 000 habitants de Kalbajar ont été soumis à un nettoyage ethnique. 

L’Arménie, violant les normes du droit international humanitaire et, en particulier, les Conventions de Genève et leurs protocoles, tente de placer des résidents d’origine arménienne dans le district occupé de Kalbajar, souhaitant ainsi modifier les caractéristiques démographiques et ethnoculturelles des terres occupées. Contrairement aux efforts de l’Arménie et de la diaspora arménienne, seules quelques centaines de personnes résident ou souhaitent s’installer à Kalbajar. La raison est très simple: Kalbajar est une terre occupée et donc pas la leur.

L'Azerbaïdjan ne se réconciliera jamais avec l'occupation de ses terres. Le régime de l'ancien président arménien Serge Sarkissian ne s'est pas rendu compte de cette réalité » a souligné le porte-parole du MAE dans son appel.


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   Karabakh