Mammadyarov a parlé du statut juridique de la mer Caspienne

  06 Août 2018    Lu: 518
Mammadyarov a parlé du statut juridique de la mer Caspienne

Les énormes travaux accomplis au fil des ans a débouché sur des conclusions permettant la coordination du projet de convention sur le statut juridique de la mer Caspienne. Toutes les conditions nécessaires ont été créées à la signature de la Convention lors du 5e sommet des chefs d'Etat des pays riverains de la mer Caspienne au Kazakhstan.

Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elmar Mammadyarov, a déclaré lors d’une interview avec RIA Novosti.

« Tous les pays avaient des revendications concernant le texte de la convention. Il s’agit d’une expérience internationale tout à fait simple dans la préparation de documents descriptifs juridiques. Comme on le sait, un groupe de travail spécial sur la préparation de la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne a été créé en 1996 au niveau des ministres adjoints des affaires étrangères des États riverains de la mer Caspienne et 51 réunions se sont tenues dans ce format. Naturellement, lors de la négociation des positions des parties, des consultations traditionnelles ont eu lieu entre les participants sur la question de la mer Caspienne, y compris l’Azerbaïdjan-Russie » a souligné le ministre.

Faisant référence à l’irrecevabilité de la présence militaire de tiers dans la mer Caspienne, dans le projet final de convention sur le statut juridique de la mer Caspienne, Mammadyarov a souligné que  les pays qui ont signé un tel document ont les droits et les obligations qui y sont reflétés.

« Du principe universel de pacta sunt servanda, nous devons être pleinement attachés aux dispositions contenues dans la Convention. L’absence de forces armées des Etats non-rivérains dans la mer Caspienne est l’une des dispositions convenues. De manière générale, le document indique que la mer Caspienne est une zone de paix, de bon voisinage, d’amitié et de coopération. Il reste et doit rester comme un pont qui unit nos pays sans limitation, qui élargit leurs capacités et offre à chacun de nos pays des conditions optimales pour le développement de nos économies nationales. Pendant de nombreuses années, les États riverains de la mer Caspienne ont utilisé leurs droits avec succès et ont créé une infrastructure efficace pour l'exploitation de leurs ressources dans le cadre de la coopération internationale. Un climat d'investissement approprié s’est formé. Les succès de nos pays reposent sur des mécanismes de confiance existants et une attitude positive fondée sur la coopération mutuelle des parties sur le développement futur de la coopération dans la mer Caspienne pour le bien-être de chacun d’entre nous » a conclu le ministre.


Tags: merCaspienne   ElmarMammadyarov