Charles et William auraient «snobé» Donald Trump lors de sa visite au Royaume-Uni

  16 Juillet 2018    Lu: 595
Charles et William auraient «snobé» Donald Trump lors de sa visite au Royaume-Uni

La reine a dû recevoir seule le Président américain et son épouse, arrivés au château de Windsor, les deux principaux héritiers du trône ayant préféré éviter la rencontre avec Donald Trump, selon The Times.

Le prince Charles et le prince William n'ont pas voulu rencontrer Donald Trump lors de sa visite au Royaume-Uni, laissant la reine saluer seule le Président américain, relate The Times en citant des sources.

Downing Street et Buckingham Palace ont déclaré que la visite de Trump n'était pas une visite d'État et que le programme prévoyait que la Reine accueille seule le Président et sa femme Melania. Cependant, une source bien placée a dit que des personnalités de la cour avaient discuté de la participation de membres de la famille royale et partageaient des préoccupations au sujet de la réticence de Charles et de William à ce sujet.

Le prince William jouait au polo, au moment de la rencontre, dans le cadre d'une campagne de charité, et le prince Charles participait à un événement engageant la police dans le comté de Gloucestershire.

Le 13 juillet, le Président Trump a rencontré la reine d'Angleterre Elisabeth II au château de Windsor pour un entretien de courtoisie, en présence également de la Première dame américaine Melania Trump. Il s'agit de la 12e rencontre de la reine avec un dirigeant des États-Unis.

Le Président américain, connu pour ses dérapages, et son épouse Melania sont arrivés en retard pour leur rencontre avec la reine. Le monarque âgé de 92 ans a dû patienter plus de 10 minutes à l'entrée au château de Windsor. Qui plus est, lors d'une promenade, Donald Trump a semblé avoir oublié qu'il était en compagnie de Sa majesté… À l'issue de sa rencontre avec la reine, le Président américain a de nouveau manqué à l'étiquette en révélant les détails de leur conversation au quotidien britannique Daily Mail.

Sputnik


Tags: Trump   Royaume-Uni