La Russie s'offre une nouvelle soirée de rêve

  20 Juin 2018    Lu: 1804
La Russie s

Un but contre son camp après la pause a enterré l'Egypte, battue 3-1 à Saint-Pétersbourg. Mohamed Salah a marqué.

La Russie n'est pas loin de verser dans l'euphorie dans sa Coupe du monde. Après un succès fleuve contre l'Arabie Saoudite (5-0), la nation hôte a dominé l'Egypte (3-1) à St-Pétersbourg, faisant un pas quasiment décisif vers les 8es de finale.

Et dire que la sélection de Stanislav Cherchesov était pétrie de doutes au moment d'entamer la compétition, et que certains lui pronostiquaient une humiliante élimination dès la phase de groupes. Moins d'une semaine a passé, et tout a changé: la Sbornaya, si inquiétante durant la phase de préparation, est parvenue à se mettre à la hauteur de l'événement.

La victoire contre l'Arabie Saoudite était certes attendue, mais le panache affiché par les Russes avait laissé entrevoir quelques promesses. Restait à confirmer contre l'Egypte, ce qui a été fait mardi soir à Saint-Pétersbourg, dans un stade Krestovski survolté.

Trois buts en un quart d'heure

Après une première mi-temps légèrement dominée par les Russes, qui ont mis beaucoup d'énergie dès le coup d'envoi, les hôtes du tournoi ont fait basculer la rencontre juste après la pause. Il ne leur a même fallu qu'un quart d'heure pour assommer les Egyptiens en leur enfilant trois buts.

Le premier a été un autogoal d'Ahmed Fahti, qui a dévié dans son propre but un tir de Roman Zobnine (47e). A noter au passage qu'il s'agit déjà du cinquième autogoal depuis le début du Mondial, soit le même total que pour l'ensemble du Mondial 2014 au Brésil. Encore un et le «record» de 1998 sera égalé.

Bien aidée en la circonstance, la Russie n'a pas tardé à enfoncer le clou. Denis Cheryshev a doublé la mise à l'issue d'une belle action collective (59e), lui qui avait déjà marqué deux fois contre l'Arabie Saoudite. Trois minutes plus tard, c'est Artem Dzyuba qui signait le 3-0 et mettait fin à ce quart d'heure de «folie».

Sonnés, les Egyptiens ont bien tenté de réagir. Le revenant Mohamed Salah, forfait pour le premier match du Mondial, a certes réduit le score sur pénalty (73e), mais sans parvenir à véritablement réveiller sa formation. Pour son premier match depuis la finale de la Ligue des champions, qu'il avait dû quitter après une blessure à l'épaule, l'attaquant de Liverpool n'a pas eu le rayonnement espéré.

Il faut dire que la défense russe est parfaitement parvenue à le cadenasser. Car oui, il n'y a pas que les attaquants de la Sbornaya - 8 buts en 2 matches - qui brillent de mille feux en ce début de Mondial!

La Russie y est presque

Au classement du Groupe A, la Russie mène le bal avec 6 points. Elle devrait être rejointe mercredi par l'Uruguay qui, sauf sensation, va battre l'Arabie Saoudite mercredi à Rostov. Un scénario qui éliminerait les Egyptiens et permettrait une «finale» dans cette poule, lundi prochain à Samara entre Russes et Uruguayens.

Pour les Egyptiens, battus dans les arrêts de jeu par l'Uruguay (1-0) puis à cause d'un «sale» quart d'heure face aux Russes, l'heure est à l'amertume. Et c'est sans doute pour l'honneur que les Pharaons iront défier les Saoudiens lundi à Volgograd.


Tags: