La Fifa réautorise les matches officiels en Irak, interdits depuis les années 1990

  17 Mars 2018    Lu: 1040
La Fifa réautorise les matches officiels en Irak, interdits depuis les années 1990

Gianni Infantino, le président de l'instance, a annoncé vendredi le retour en Irak des matches comptant pour des compétitions. La capitale du pays, Bagdad, n'est pas «encore» concernée.

L'Irak a été exaucé. La FIFA a donné vendredi un feu vert au retour sur son sol des matches internationaux comptant pour des compétitions officielles. Le pays n'en accueillait plus depuis l'invasion du Koweit en 1990.

Gianni Infantino, le président de la FIFA, avait pourtant décliné une invitation à assister, le 28 février dernier, à un match amical entre l'Irak et l'Arabie Saoudite à Bassorah. Dans l'esprit du ministre irakien des Sports, cette rencontre face au voisin et ami saoudien, était censée achever de convaincre l'instance de mettre fin à son interdiction, prononcée pour des raisons de sécurité.

Erbil, Bassorah et Kerbala pourront jouer
«Nous allons permettre que des matches internationaux de la FIFA soient disputés» dans les villes de Erbil, Bassorah et Kerbala, a déclaré lors d'une conférence de presse le patron du foot mondial, à l'issue d'une réunion du conseil de l'organisme à Bogota (Colombie). Réserve : le FIFA n'accepte pas «encore» la requête des autorités irakiennes d'organiser des matches à Bagdad, mais Infantino a promis de continuer à étudier leur demande.


Tags: Fifa   Irak