L'euro monte un peu face au dollar

  13 Février 2018    Lu: 964
L
L'euro se reprenait un peu mardi face à un dollar pénalisé par la reprise des marchés d'actions américains, mais les cambistes se concentraient sur la livre britannique après des données sur l'inflation au Royaume-Uni.

Vers 10H30 GMT (11H30 HEC), l'euro valait 1,2335 dollar, contre 1,2291 dollar lundi vers 22H00 GMT.

La monnaie unique européenne baissait en revanche face à la devise japonaise, à 132,66 yens pour un euro contre 133,53 yens lundi soir.

Le billet vert aussi perdait du terrain face à la monnaie nipponne, à 107,55 yens pour un dollar - tombant même vers 08H30 GMT à 107,53 yens, son niveau le plus faible depuis début septembre dernier - contre 108,64 yens la veille.

Au Royaume-Uni, la hausse des prix à la consommation a été plus rapide qu'attendu en janvier, à 3% sur un an, "comme le mois précédent mais au-dessus des attentes, et peut ainsi être vu comme une surprise", a observé David Cheetham, analyste chez XTB.

La livre britannique tirait parti de ce chiffre et s'inscrivait en hausse mardi, mais comme l'a fait remarquer M. Cheetham, la réaction de la devise restait limitée, car après des commentaires encourageants sur l'économie britannique de la part de la Banque d'Angleterre (BoE) la semaine dernière, les attentes du marché sont élevées.

Depuis les propos de la BoE jeudi, la probabilité d'une hausse des taux d'intérêt en mai est passée jeudi à plus de 60%, alors qu'elle était auparavant de 50%.

La hausse des taux est la principale arme monétaire dont dispose une banque centrale pour tenter de contrer l'inflation.

De son côté, le dollar a effacé une partie de ses gains de la semaine dernière face aux autres grandes devises, souffrant d'un rebond des marchés d'actions alors que les investisseurs retrouvaient un peu d'appétit pour les actifs à risque.

La semaine dernière avait été marquée par une très forte volatilité sur les marchés d'actions, déclenchée par la dégringolade des indices new-yorkais. Cela avait poussé les investisseurs à privilégier les valeurs refuges comme le dollar, donnant ainsi un coup de pouce au billet vert.

L'annonce d'une augmentation significative des salaires en janvier aux États-Unis le 2 février avait déclenché la chute des indices américains.

Cette tendance a ravivé le spectre d'une accélération de l'inflation et la crainte des investisseurs de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) resserrer sa politique monétaire plus rapidement que prévu, en particulier en procédant cette année à plus de trois hausses de ses taux d'intérêt.

Dans ce contexte, les cambistes optaient pour la prudence dans l'attente de la publication mercredi des données sur l'inflation aux États-Unis pour janvier.

Vers 10H30 GMT, la livre britannique montait face à la monnaie unique européenne, à 88,64 pence pour un euro, comme face au billet vert, à 1,3918 dollar pour une livre.

La devise suisse montait face à l'euro, à 1,1528 franc suisse pour un euro, comme face à la devise américaine, à 0,9345 franc pour un dollar.

La monnaie chinoise baissait face au billet vert, à 6,3465 yuans pour un dollar contre 6,3275 yuans lundi à 15H30 GMT.

L'once d'or valait 1.329,99 dollars, contre 1.322,30 lundi au fixing du soir.

Le bitcoin valait 8.460,77 dollars, contre 8.825,00 dollars lundi vers 22H00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.


Tags: