5 médailles d`or pour le Sénégal au tournoi de lutte africaine de la Cédéao

  17 Octobre 2015    Lu: 332
5 médailles d`or pour le Sénégal au tournoi de lutte africaine de la Cédéao
Le Sénégal a remporté la médaille d`or par équipe et quatre autres dans des finales individuelles.

Les lutteurs sénégalais ont dominé la 7e édition du Tournoi de lutte africaine de l`espace de la Communauté économique des États de l`Afrique de l`Ouest (CEDEAO), en remportant dimanche au stadium Iba-Mar-Diop, à Dakar, la médaille d’or par équipe et quatre autres lors des finales individuelles.

Lors de la finale par équipe, Moussa Faye (66 kg), Mamadou Faye (76 kg) Cheikh Tidiane Niang (86kg), Omar Kane (100 kg) et Fodé Sarr (120 kg) ont dominé (5-0) les lutteurs du Niger, en deuxième place.

Le Nigéria prend la troisième place du Tournoi de lutte africaine de la CEDEAO, qui a démarré depuis vendredi.

Le Sénégal a également remporté 4 médailles d’or lors des finales individuelles.

Ainsi, dans la catégorie des 66 kg, le Sénégalais Moussa Faye est consacré champion, alors que la 2ème place va à Arasafa Zeinwyzen (Nigeria), la 3ème place à Carlitos Busua (Guinée Bissau).

Pour les 76kg, Mansour Issa (Niger) remporte l’or, suivi de Jordan Job (Nigeria) et Mamadou Faye (Sénégal) qui arrive en 3e position.

Concernant les 86 kg, Cheikh Tidiane Niang (Sénégal) gagne l’or. Tassiou Ibrahim (Niger) est deuxième, suivi de Lucky Opiah (Nigeria).

Dans la catégorie des 100kg, Omar Kane (Sénégal) remporte la médaille d’or, suivi de Yacoubou Adamou (Niger) et de Soso Tamaro (Nigeria). Pour les 120 kg, Fodé Sarr (Sénégal) gagne l’or, suivi de Kadri Abdou (Niger) et de Sinivi Boltic (Nigeria).

La 7e édition du Tournoi de lutte de la CEDEAO a démarré vendredi à Dakar. La cérémonie d’ouverture, marquée par un spectacle de chants, de danse au son tambours a été présidée par le ministre sénégalais des Sports, Matar Ba. Il était accompagné de Dr Alioune Sarr, président du Comité national de gestion de la lutte (CNG) au Sénégal, de responsables de la CEDEAO et de quelques joueuses de l’équipe sénégalaise de basketball féminine sacrée récemment championnes d’Afrique à l’Afrobasket qui s’est déroulée à Yaoundé au Cameroun.

Une minute de silence à la mémoire des pèlerins décédés dans la bousculade survenue à La Mecque avait été observée.

"Le tournoi de lutte traduit une volonté des pays de l’espace CEDEAO de rapprocher leurs visions politiques à travers un projet sportif commun. La lutte africaine est un cadre d’expression, d’échanges, de fraternité des pays de la CEDEAO", a déclaré le ministre Matar Ba, lors de la cérémonie.

Le tournoi de Dakar a réuni 75 lutteurs venus 13 pays: Gambie, Niger, Nigeria, Sénégal, Guinée-Bissau, Togo, Sierra-Léone, Libéria, Guinée, Ghana, Mali, Burkina Faso, Bénin.

La Côte d’Ivoire n’a pas participé au tournoi à cause de l’élection présidentielle prévue dans ce pays, a expliqué le comité d’organisation, sans plus de précision. Le Cap-Vert, quant à lui, n’a jamais pris part à aucune édition.

Le tournoi de lutte a été institutionnalisé en 1986 par une décision du conseil des ministres de la CEDEAO faisant de la lutte africaine, le "sport de la communauté". La lutte africaine est un sport de contact, dont l`objectif est de mettre à terre l`adversaire sans recourir à des coups de poings ni des coups de pieds. Depuis sa création, le Sénégal a remporté 6 éditions, le Nigeria a gagné une fois le tournoi.

Tags: