Facebook modifie profondément son fil d'actualité

  12 Janvier 2018    Lu: 1068
Facebook modifie profondément son fil d'actualité
Le réseau social a annoncé vendredi qu'il allait d'avantage mettre en avant les contenus des amis des utilisateurs, au détriment de ceux des pages
Changement de pied pour Facebook et révolution à venir... Alors que le réseau social met actuellement largement en avant les vidéos publiées par les éditeurs sur leurs pages dans le fil d'actualité de ses utilisateurs, il va se recentrer sur les publications des amis en les "priorisant", au détriment des contenus "publics", a annoncé Mark Zuckerberg dans un message publié vendredi. Il s'agit du plus important changement dans l'algorithme de Facebook depuis plusieurs années. "Nous avons besoin de recentrer le système" et de mettre en avant les "posts significatifs", explique le fondateur dans une interview au New York Times.

Changement de cap total

Avec ce changement, les messages et les contenus publiés par les amis des utilisateurs seront d'avantage affichés dans le fil d'actualité des plus de deux milliards d'utilisateurs du réseau social. A l'inverse, ceux des pages, et notamment des médias, seront moins présents. "Nous avons créé Facebook pour aider les gens à rester connectés et les rapprocher des personnes qui comptent pour elles", justifie Mark Zuckerberg. "Récemment, nous avons eu des retours de nos utilisateurs comme quoi les contenus publics - les posts des entreprises, des marques et des médias - masquaient les moments personnels", poursuit-il.

Au cours des derniers mois et des dernières années, Facebook a en effet largement favorisé les contenus et notamment les vidéos publiées par les pages. Ces contenus permettent en effet à Facebook de mieux monétiser son audience. Les publicités affichées avant ou pendant les vidéos se vendent en effet bien plus chères que celles qui s'affichent traditionnellement dans le fil d'actualité des utilisateurs.

Un choix pour le long terme

La mise en avant des contenus personnels devrait aussi engendrer un autre changement de taille pour Facebook. Le temps que passe les utilisateurs sur le réseau social devrait diminuer. "En faisant ces changement, je m'attends à ce que le temps que passent les utilisateurs sur Facebook et les mesures d'engagement diminuent. Mais j'espère aussi que le temps qu'ils passeront sur Facebook plus utile", prévient le fondateur de Facebook. Dans l'immédiat ce changement devrait donc faire baisser les revenus de Facebook. En passant moins de temps sur le réseau social, les utilisateurs seront en effet moins exposés à la publicité et génèreront moins de revenus.

Mais la décision de Facebook est loin d'être philanthropique. En mettant mieux en avant les contenus personnels, les équipes de la firme espèrent que les utilisateurs seront plus attachés à Facebook qu'ils ne le sont maintenant. "Si nous faisons le bon choix, je crois que ce sera une bonne chose pour notre communauté et notre business sur le long terme", explique Mark Zuckerberg. Au cours des derniers mois, Facebook a en effet été délaissé par certains utilisateurs non satisfassent des contenus qu'ils y trouvaient. Les adolescents, eux, ne sont pour la plupart même plus inscrits sur le réseau social. Il s'agit donc de les convaincre de s'inscrire ou de revenir pour suivre l'activité de leurs proches.

Coup dur pour les éditeurs

Cette décision va cependant avoir avoir un impact très fort sur tous les éditeurs de contenus et notamment les médias, dont les publications seront moins visibles dans le fil d'actualité. "Avec cette mise à jour, les pages pourraient voir leur "reach" (l'audience qu'elles atteignent, ndlr), leur audience vidéo et leur trafic diminuer". "L'impact sera variable en fonction des pages et de différents facteurs, notamment du type de contenus qu'elles produisent et de la façon dont les utilisateurs interagissent avec", explique l'entreprise dans un communiqué de presse. "Les pages qui publient des posts auxquels les gens réagissent ou commettent peu pourrait voir une plus grosse baisse de leur mise en avant", poursuit le réseau social.

Pour certains éditeurs, l'audience en provenance des réseaux sociaux peut en effet dépasser les 50%. Le moindre changement dans l'algorithme de Facebook est donc scruté à la loupe. En octobre dernier le test, dans certains pays, d'un fil d'actualité coupé en deux entre les contenus des amis et ceux des pages avait provoqué un tollé chez les éditeurs. A l'époque, selon le Guardian, le niveau d’interaction entre les utilisateurs et les pages Facebook avait immédiatement baissé de 60 à 80% dans les pays concernés. Si la mesure annoncée vendredi est moins violente, elle devrait cependant engendrer d'importants changements qui ne seront visibles que lors de la mise en place de ce nouvel algorithme, dans les jours à venir.

Tags: