Russie : l'actrice Elena Berkova, vraie-fausse opposante à Poutine

  12 Décembre 2017    Lu: 2853
Russie : l'actrice Elena Berkova, vraie-fausse opposante à Poutine
À 32 ans, l'actrice a décidé de se présenter au scrutin présidentiel du 18 mars prochain contre Vladimir Poutine qui brigue un quatrième mandat
Elena Berkova est davantage connue des Russes comme actrice de films X que pour son engagement politique. C'est pourquoi la décision de la jeune femme de 32 ans, qui a écumé les plateaux de tournage de films pour adultes pendant près de dix ans, de se porter candidate à l'élection présidentielle contre Vladimir Poutine le 18 mars prochain a de quoi susciter l'étonnement. Car ses chances de l'emporter face à celui qui règne sans partage sur la Russie depuis deux décennies sont tout simplement inexistantes. Et c'est normal, à en croire la directrice du centre Russie/NEI à l'Institut français des relations internationales (Ifri).

« En russe, nous appelons cela la politicheskaya technologia. C'est une science complexe qui vise à donner l'impression d'une offre politique diversifiée, mais sans toucher aux fondamentaux du régime », explique Tatiana Kastouéva-Jean à nos confrères de L'Express. En permettant à certains opposants de participer à la course présidentielle, le Kremlin s'assure en effet que les résultats de l'élection ne souffrent d'aucune contestation. Cependant, l'opposant le plus crédible à Vladimir Poutine, Alexei Navalny, a été interdit par la justice de se présenter à l'élection, comme le rappelle Franceinfo.

Taxer les pauvres

Cette réalité politique n'empêche pas la pseudo candidate d'avoir bûché sur un programme. Celle qui doit également sa notoriété à son passage dans une émission de télé-réalité propose ainsi de taxer les pauvres et de faire appliquer la peine de mort aux personnes reconnues coupables de harcèlement sexuel, comme l'explique Le Journal du dimanche . En effet, Elena Berkova en a « assez des gens comme Weinstein ».

Comme elle, de nombreux candidats atypiques se lancent dans la course vers le Kremlin. Sur les starting-blocks : un candidat communiste adorateur de Staline qui concoure en vain à l'élection reine depuis 1996, un ultranationaliste xénophobe ou une mannequin de 39 ans qui a annoncé sa participation sur Instagram. Pas de quoi inquiéter Vladimir Poutine, qui, sauf séisme politique, devrait rempiler pour un quatrième mandat d'une durée de six ans.

Tags: #Russie   #Poutine