Matthew Bryza commente la déclaration de Trump sur Jérusalem

  07 Décembre 2017    Lu: 453
Matthew Bryza commente la déclaration de Trump sur Jérusalem

« Le résultat probable à court terme de la décision du président Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël sera l'autonomisation des extrémistes par rapport aux dirigeants politiques modérés favorables à la paix » Matthew Bryza, ancien ambassadeur américain en Azerbaïdjan et ancien co-président du Groupe de Minsk a confié à AzVision.

« Cela mettra un terme aux modestes progrès qui ont pu voir le jour dans le processus de paix au Moyen-Orient, dans lequel l'Arabie saoudite a joué un rôle discret mais utile en pressant le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas d'être plus constructif » a souligné Bryza.

« À moyen et long terme, la décision du président Trump pourrait être moins préjudiciable et peut-être même utile, à condition qu'il soit absolument clair que les États-Unis:

(1) reconnaissent seulement Jérusalem-Ouest comme capitale d'Israël;
(2) s'attendent à ce que Jérusalem-Est devienne la capitale d'un éventuel État palestinien;
(3) maintiennent leur position selon laquelle le statut définitif de Jérusalem, qu'il s'agisse d'une ville divisée ou unifiée, ne peut être déterminé que par des négociations dans le cadre du processus de paix au Moyen-Orient.

Selon le diplomate américain, la décision du président Trump nuise aux relations officielles entre les États-Unis et tous les pays à majorité musulmane.

« Le président des États-Unis a pris une décision sur la question qui unit presque tous les musulmans, qu'ils soient sunnites chiites, salafistes ou soufis, arabes ou iraniens ou turcs. De plus, ce n'est pas une décision populaire aux Etats-Unis, avec des sondages initiaux indiquant que plus de 65% des Américains s'opposent à cette initiative » a-t-il conclu.

Tags: #Bryza   #Jérusalem