Erdogan: Le Sommet de Sotchi aboutira à une décision majeure sur la Syrie

  22 Novembre 2017    Lu: 512
Erdogan: Le Sommet de Sotchi aboutira à une décision majeure sur la Syrie
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a indiqué, lors du Sommet tripartite (tenu à Sotchi, en Russie) est extrêmement important pour l’arrêt total de l’effusion de sang en Syrie, et pour mettre fin à la tragédie qui perdure depuis plusieurs années.
C’est ce qui ressort du début du Sommet tripartite entre Erdogan et ses homologues, russe Vladimir Poutine et iranien, Hassan Rohani, mercredi dans la ville russe de Sotchi, sur la crise syrienne.

«Nous sommes certains que le Sommet de Sotchi aboutira à une décision majeure concernant la Syrie », a-t-il ajouté.

Il s’est rappelé de sa rencontre avec son homologue russe, la semaine précédente à Sotchi, notant que la rencontre d’aujourd’hui intervient dans le but de discuter la crise syrienne de manière détaillée, en plus de discuter des relations bilatérales.

Il a souligné que la participation du président iranien, Hassan Rohani, à ce Sommet, offre l'opportunité de discuter des toutes les questions "de façon tripartite".

Le président turc a présenté ses condoléances à la suite du séisme qui a fait plusieurs morts et blessés, dans la région frontalière entre l’Irak et l’Iran : «Nous présentons nos sincères condoléances aux victimes du séisme de nos frères irakiens et iraniens, et je prie Dieu de leur accorder sa miséricorde, et je souhaite un prompt rétablissement aux blessés ».

Se félicitant du processus d'Astana et de l'accueil du président kazakh, Noursultan Nazarbaïev, Erdogan a insisté sur le fait qu'il faut déployer davantage d'efforts.

Il a estimé que le sommet aboutira à une décision majeure concernant la Syrie, et a précisé que les ministères des Affaires étrangères et les chefs des Armées ont minutieusement préparé le sommet.

«Ce sommet revêt une importance particulière pour mettre fin à la tragédie syrienne qui perdure depuis plusieurs années, a-t-il déclaré. Le monde entier a constaté les résultats positifs de la coopération étroite engagée entre la Turquie, l'Iran et la Russie».

«Il faut que toutes les parties concernées contribuent à l'identification d'une solution politique durable que le peuple syrien acceptera.», a-t-il expliqué à ce propos.

Tags: