Trump et Poutine discutent par téléphone de divers dossiers sensibles

  22 Novembre 2017    Lu: 965
Trump et Poutine discutent par téléphone de divers dossiers sensibles
Au cours d'une conversation téléphonique, le président américain Donald Trump et son homologue russe Vladimir Poutine ont discuté mardi de divers dossiers sensibles, dont la Syrie, l'Ukraine et la lutte antiterroriste.

Les deux dirigeants ont souligné l'importance de mettre en application la résolution 2254 du Conseil de Sécurité de l'ONU, et de soutenir le Processus de Genève dirigé par l'ONU. Ce processus vise à régler de manière pacifique le conflit en Syrie, mettre fin aux crises humanitaires, et aider les Syriens déplacés à rentrer chez eux, tout en assurant la stabilité d'une Syrie unifiée et libérée de toute intervention nuisible et de la présence des terroristes, a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

Plus tôt mardi, le Kremlin a annoncé que M. Poutine avait informé son homologue américain des résultats de sa réunion avec le président syrien Bachar al-Assad tenue lundi à Sotchi en Russie, au cours de laquelle le dirigeant syrien a réaffirmé son engagement à procéder à un processus politique, poursuivre une réforme constitutionnelle et à tenir des élections présidentielles et législatives.

MM. Poutine et Trump ont également discuté d'un sommet trilatéral des présidents russe, iranien et turc sur la crise politique en Syrie prévu mercredi à Sotchi, selon le Kremlin.

Les deux présidents ont affirmé l'importance de lutter contre le terrorisme au Moyen-Orient et en Asie centrale, et ont convenu d'explorer les moyens de coopérer davantage dans le combat contre l'Etat islamique, Al-Qaïda, les talibans, et d'autres organisations radicales, a ajouté la Maison Blanche.

Les deux présidents ont par ailleurs abordé les moyens de parvenir à une paix durable en Ukraine, soulignant la nécessité de poursuivre la pression internationale sur la République populaire démocratique de Corée (RPDC) afin de "stopper ses programmes nucléaire et balistique", selon le communiqué de la Maison Blanche.

Tags: #Russie   #Etats-Unis