Faut-il porter un collant sous son jean pour se protéger du froid?

  10 Novembre 2017    Lu: 344
Faut-il porter un collant sous son jean pour se protéger du froid?
Surprise ! En nous habillant hier matin, la météo de notre smartphone affichait un chiffre unique, glaçant (et glacé, d'ailleurs) : un «3» franc et droit, qui rimait ce jour-ci avec «gla gla gla». Réflexe oblige, nous est alors venue l'idée de reproduire en urgence les techniques de crise des sports d'hiver : porter un collant sous notre jean. Une pratique peu médiatisée dans la mode (le sujet n'est pas des plus glamour) et pourtant très pratiquée vu les nombreux commentaires qui alimentent plusieurs forums à propos de cette pratique pas si démodée. Cela étant, un éclairage s'impose.
Non, porter un collant (en élasthanne) sous son jean n'est pas une bonne idée.

On s'explique. En réalité, un collant agit comme une barrière protectrice, qui canalise et retient la chaleur des jambes au sein de ses fibres. C'est plus ou moins la même chose pour un jean seconde peau (très slim), mais dans une moindre mesure : le coton conduisant moins bien la chaleur que des fibres synthétiques. Changement de programme en revanche avec un jean plus «classique» type 501: la toile de coton brut du jean crée une barrière contre le froid et le vent, et la chaleur s'accumule entre la jambe et la toile.

Nous en venons donc au collant. Porter un collant avec un jean «classique» empêche votre peau de chauffer correctement l'air contenu à l'intérieur de votre jean. Résultat : au-delà du collant, l'air reste froid... et la toile du jean, elle, glacée (vous la sentirez d'ailleurs au moindre pas). En somme, le combo jean classique + collant synthétique est contre-productif. On préférera plutôt porter des collants de laine ou un legging en coton mélangé plutôt qu'un collant synthétique afin d'ajouter une épaisseur plus «organique» et éviter cette sensation désagréable. Ou opter pour des pantalons de velours. Ne nous remerciez pas. (La Parisienne)

Tags: