L'euro baisse face au dollar

  17 Octobre 2017    Lu: 215
L'euro baisse face au dollar

L'euro baissait un peu face au dollar lundi, dans un marché sans élan sur fond d'inquiétudes politiques persistantes en Espagne et d'un regain de prudence vis-à-vis des perspectives de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Vers 16H00 GMT, l'euro valait 1,1811 dollar, contre 1,1822 dollar vendredi vers 21H00 GMT.

La monnaie unique baissait également face à la devise japonaise, à 131,97 yens pour un euro - tombant même vers 07H20 GMT à 131,66 yens, son niveau le plus faible en un mois - contre 132,25 yens vendredi soir.

Le billet vert aussi perdait du terrain face à la monnaie nippone, à 111,73 yens pour un dollar contre 111,86 yens vendredi soir.

"Le risque politique continue d'assombrir le ciel espagnol", a souligné Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

Proposant une nouvelle fois le dialogue, le président séparatiste catalan Carles Puigdemont a refusé lundi de répondre clairement à l'ultimatum de Madrid qui lui a accordé un dernier délai jusqu'à jeudi matin pour dire s'il compte, oui ou non, déclarer l'indépendance de la Catalogne

L'euro souffre ainsi des incertitudes politiques en Espagne depuis l'annonce d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, interdit par Madrid et qui s'est déroulé dans des heurts le 1er octobre dernier.

"Les incertitudes concernant la Catalogne lestent un peu l'euro, mais elles vont surtout avoir plus d'impact sur les marchés espagnols", à moins que la Catalogne obtienne son indépendance, ce qui est peu probable, au quel cas l'euro souffrirait car une telle éventualité n'est pas actuellement intégrée aux cours, a commenté Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

La semaine dernière, l'euro avait tout de même tenté de se reprendre, tirant parti d'un accès de faiblesse du billet vert et d'un renforcement des attentes d'une diminution du montant des rachats d'actifs mensuels de la BCE.

Mais à mesure que la date de la prochaine décision monétaire de la BCE, le 26 octobre, approche, "les rumeurs sur la possibilité de voir la banque centrale diminuer son stimulus moins qu'attendu s'intensifient et cela pèse sur la devise", a observé Konstantinos Anthis, analyste chez ADS Securities.

De plus, la monnaie unique européenne était lestée par des commentaires du président de l'institution Mario Draghi, qui a appelé samedi les pays de la zone à euro à se redonner de la marge de manoeuvre budgétaire avant que les taux d'intérêt ne remontent.

Mais de son côté, le billet vert peinait à profiter de cet accès de faiblesse de l'euro en l'absence de nouveau catalyseur.

"Étant donné qu'une hausse des taux d'intérêt (américains) en décembre est déjà largement intégrée aux cours, ce sont les attentes à plus long terme qui vont donner une direction au dollar", a estimé Hussein Sayed, analyste chez FXTM.

"Le principal risque qui menace le billet vert est de savoir qui va diriger la Fed après le départ de (sa présidente) Janet Yellen" en début d'année prochaine, a prévenu l'analyste.

De plus, si les données sur la hausse des salaires et des prix à la consommation restent faibles sur le dernier trimestre de 2017, le dollar pourrait rester sur une tendance baissière, a poursuivi M. Sayed.

Vers 16H00 GMT, la livre britannique se stabilisait face à la monnaie unique, à 88,90 pence pour un euro, comme face au dollar, à 1,3285 dollar pour une livre.

La devise suisse montait face à l'euro, à 1,1498 franc suisse pour un euro, comme face au billet vert, à 0,9735 franc pour un dollar.

La devise chinoise a terminé en baisse face au billet vert, à 6,5898 yuans pour un dollar à 15H30 GMT contre 6,5796 yuans vendredi à 15H20 GMT.

L'once d'or a fini à 1.303,30 dollars au fixing du soir, contre 1.299,60 dollars vendredi.

Le bitcoin valait 5.669,36 dollars contre 5.574,75 dollars vendredi vers 21H00 GMT, selon des données compilées par Bloomberg. Il avait atteint vendredi 5.866,03 dollars, un nouveau sommet historique.

Tags: #euro   #dollar