Philippines: Duterte est pour le retour à la dictature

  29 Mars 2017    Lu: 776
Philippines: Duterte est pour le retour à la dictature
Trois décennies après l'effondrement de la dictature aux Philippines, le président Rodrigo Duterte propose un retour à l'autoritarisme afin de résoudre tous les problèmes que la démocratie n'a pas réussi à régler.
Dans une série de discours récents, Rodrigo Duterte a averti qu'il faudrait peut-être recourir à la loi martiale pour éviter à l'archipel de 100 millions d'habitants de sombrer dans l'anarchie du fait de la drogue, de la criminalité et du terrorisme.

Cette mise en garde réveille le spectre de la dictature de Ferdinand Marcos, qui fut renversé en 1986 par la révolution du «pouvoir du peuple» et met la pression sur des institutions démocratiques qui se reconstruisent lentement depuis lors.

«La situation aujourd'hui est celle qui se rapproche le plus d'une forme autoritaire de gouvernement depuis 30 ans», dit à l'AFP Jose Miguel Diokno, doyen du département de droit de l'Université De la Salle de Manille et avocat des droits de l'Homme. «Il y a tant de parallèles entre ce qu'il se passe aujourd'hui et ce qu'il se passait avant (sous Marcos)».

Parmi ces points communs, le climat de peur en partie dû à la guerre controversée contre la drogue menée par Rodrigo Duterte et qui a fait des milliers de morts depuis sa prise de fonctions voici neuf mois.

«La situation est similaire à l'époque Marcos, dans les deux cas, tout se fait sous la menace d'un fusil», juge-t-il.

L'ancien dictateur avait justifié l'autoritarisme par la menace posée par l'insurrection communiste, Rodrigo Duterte invoque la drogue et la criminalité, poursuit l'avocat.
20min.ch

Tags: #Philippines   #Duterte   #dictature