Où sont ces centaines de millions de dollars alloués à la sécurité de Metsamor?

  27 Décembre 2016    Lu: 1914
Où sont ces centaines de millions de dollars alloués  à la sécurité de Metsamor?
Un groupe d`experts sur la sûreté nucléaire de l`AIEA (l’Organisation internationale de l’énergie atomique) a terminé son évaluation sur la sécurité nucléaire de la centrale nucléaire de Metsamor en Arménie il y a 1 semaine. Le groupe d`experts a présenté son rapport sur l’exploitation de la centrale, la gestion et les ressources humaines. Pour rappel, l`équipe d`examen était composée d`experts de l`Argentine, de la Bulgarie, du Canada, de l`Inde, de l`Ukraine et de l`AIEA.

Les experts ont présenté quelques recommandations sur le renforcement de la sécurité de l`usine pour le fonctionnement à long terme. La direction de la centrale nucléaire a exprimé sa volonté de mettre en œuvre les recommandations et a demandé à l`AIEA de programmer une mission de suivi dans environ 18 mois.

La question principale se pose ici: depuis 1993, on a dépensé plus de 200 millions de dollars à la sécurité de la centrale nucléaire de Metsamor. Plus de 300 millions de dollars pourraient être dépensés afin de prolonger la durée de fonctionnement de l`usine. À cette effet, en 2019, le gouvernement russe va allouer à l`Arménie 270.000.000 de dollars et accordera 30 millions de dollars.

Notons que, toutes ces mesures sont pour prolonger la durée d`exploitation de la centrale nucléaire jusqu`en 2026. Ça veut dire que, en 1993-2026 on a dépensé 500 millions de dollars pour assurer la sécurité de la centrale nucléaire. Un demi-milliard de dollars pendant 33 ans! Mais qu`est-ce qui s`est passé avec cette grande quantité d`argent?

Il est intéressant de noter que après un jour du rapport de l`AIEA, la réunion du Conseil de sécurité s`est tenue sous la direction du président arménien, Serge Sarkissian. Le ministre arménien des Infrastructures énergétiques et des Ressources naturelles, Ashot Manukyan a présenté le «Concept pour la gestion sûre des déchets radioactifs et du combustible nucléaire irradié». Le concept concerne l`utilisation des déchets nucléaires conformément aux normes établies par l`AIEA.



Bien que on a dépensé 200 millions de dollars jusqu`à présent, la gestion des déchets nucléaires n`existe pas en Arménie. Ces matières dangereuses sont exportées illégalement et utilisées pour créer des «bombes sales». En outre, l`utilisation de ces matériels par des groupes terroristes n`est pas une exception. Malgré les sanctions américaines contre l`Iran en 2002, des sociétés arméniennes avaient vendu de la technologie et des matières nucléaires à l`Iran. Même l`interdiction américaine ne pouvait pas empêcher l`exportation des matières nucléaires de Metsamor. Metsamor est devenu «un marché noir» des produits radioactifs.

Le régime de Sarkissian veut se garantir en soulevant cette question lors de la réunion du Conseil de sécurité arménien. Le fait est que la grande partie de l`argent alloué - 200 millions de dollars ont été détournés par les fonctionnaires arméniens et il n`y a aucune garantie si les 300 millions de dollars suivants seront confrontés avec le même sort.

Il sera pratiquement impossible d`assurer la sécurité de l`usine pendant la présidence du gouvernement corrompu actuel de l`Arménie. Sarkissian et ses proches continueront de détourner l`argent alloué pour assurer la sécurité de l`usine et le peuple arménien vont payer le prix de la corruption. Metsamor restera toujours comme une menace principale pour la région, ainsi que pour le monde.

Gunel Ibrahimova
AzVision.az

Tags: