İlham Aliyev: Les conflits sont censés à être résolus sur la base des résolutions

  06 Novembre 2015    Lu: 1752
İlham Aliyev: Les conflits sont censés à être résolus sur la base des résolutions
İlham Aliyev: «Les conflits sont censés à être résolus sur la base des résolutions et décrets des organisations internationales

Le Président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le président géorgien Giorgi Margvelashvili font des déclarations de presse à Tbilissi. Selon «Rapport», le président Ilham Aliev Selon déclaré ce qui suit:

«Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs.
Tout d’abord, je tiens à Vous exprimer mes sincères remerciements pour l’accueil chaleureux que Vous avez réservé à moi et à ma délégation. Je suis très heureux d’être de retour au pays-frère, en Géorgie.

Monsieur le Président, Vous avez mentionné les récentes élections législatives en Azerbaïdjan. Après les élections, j’ai effectué ma première visite officielle en Géorgie. Cela en soi est un cas qui indique à quel point nos relations bilatérales sont importantes.

La déclaration conjointe signée aujourd’hui expose les perspectives de développement de nos relations. Nos relations se basent sur l’unité de nos peuples, sur l’histoire et la fraternité. La déclaration énonce les dispositions spécifiques sur les perspectives de développement. Presque tous les domaines de la Géorgie et l’Azerbaïdjan coopèrent étroitement. Nous coopérons avec succès au sein des organisations internationales. Nous nous soutenons sur toutes les questions, en particulier sur les questions relatives à l’intégrité territoriale des pays. Il ya aussi d’excellentes opportunités pour la coopération dans les organisations internationales. Je suis convaincu que les deux pays soutiennent toujours la position de chacun dans le futur.

«Tous les conflits doivent être résolus dans le cadre de l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’inviolabilité des frontières des pays»<.b>

La déclaration prévoit la résolution du conflit sur les déclarations très claires. Tous les conflits, y compris les conflits en Géorgie et en Azerbaïdjan doivent être résolus sur la base de l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’inviolabilité des frontières et sur les décisions et résolutions des organisations internationales. Pendant de nombreuses années, la terre historique de l’Azerbaïdjan — Haut-Karabakh et sept régions environnantes sont sous occupation. Malheureusement, ce conflit n’a pas été résolu à ce jour, malgré que toutes les organisations internationales influentes aient adopté des décisions et résolutions concernant le conflit dans le cadre l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan.

«Je suis sûr que le gaz azerbaïdjanais sera acheminé vers la Turquie en 2018, en grand volume vers l’Europe en 2020»

Nous avons une coopération fructueuse dans le domaine économique. Nous souhaitons augmenter encore le volume des échanges économiques et bien sûr, l’intérêt mutuel est assez élevé. Azerbaïdjan a investi massivement en Géorgie. La Géorgie est un pays très attractif pour les investissements. Vous avez un climat favorable à l’investissement dans votre pays. Je tiens à Vous féliciter à cette occasion.

Bien sûr, aujourd’hui, nous avons discuté longuement des questions d’énergie et de transport. Nous avons une fois de plus la preuve de notre volonté que ces questions, ces projets soient réalisés très prochainement. En particulier, le corridor gazier «Sud» est aujourd’hui mis en œuvre avec succès. Si autrefois, l’oléoduc et le gazoduc Bakou-Soupsa, Bakou-Tbilissi-Ceyhan, Bakou-Tbilissi-Erzurum n’ont pas été construits, il n’y aurait pas de base pour le corridor «Sud». Le corridor «Sud» a aujourd’hui une portée économique et politique aussi important pour la Géorgie et l’Azerbaïdjan que pour l’Europe. Ce projet est mis en œuvre avec succès. Je suis sûr que le gaz azerbaïdjanais sera acheminé vers la Turquie en 2018, en grand volume vers l’Europe en 2020. Ceci est un très gros projet. Le corridor «Sud» prévoie moins 45 milliards $ d’investissement.

L’Azerbaïdjan a une très riche et de grandes réserves de gaz. Les réserves prouvées de gaz sont de 2,6 billions de mètres cubes. Cela signifie qu’au moins 100 ans, l’Azerbaïdjan pourra fournir de grandes quantités de gaz naturel à lui-même et aux pays voisins, ainsi qu’aux pays européens. Nous aimerions davantage que l’Azerbaïdjan et la Géorgie partagent la même position dans le domaine du transport.

Tags: