L`AKP en campagne dans la province kurde de Diyarbakir

  30 Octobre 2015    Lu: 456
L`AKP en campagne dans la province kurde de Diyarbakir
La campagne électorale a été marquée par des violences, avec notamment le retour des combats entre forces turques et rebelles kurdes du PKK, dans le sud-est du pays. C`est justement dans cette région que le Premier ministre turc s`est rendu jeudi 29 octobre pour un meeting électoral. Ahmet Davutoglu s`est exprimé devant les rares supporters de son parti que compte cette région à majorité kurde.
Ils ne sont que quelques centaines massés devant la tribune, agitant le drapeau turc ou des fanions ornés d`une ampoule électrique, l`emblème de l`AKP, le parti au pouvoir depuis 13 ans en Turquie.

Après une chanson à sa gloire, le Premier ministre prend la parole pour un discours parcouru de références religieuses, dans lequel il fustige notamment la rébellion kurde du PKK. Ahmet Davutoglu demande à ses supporters de scander comme lui « Turcs, Kurdes sont des frères ! Les séparatistes sont des traitres ! » Puis il exhorte les électeurs à voter dimanche pour que son parti l`AKP retrouve la majorité absolue qu`il a perdu lors des législatives de juin dernier.

En ce 29 octobre, jour de fête nationale turque, le Premier ministre est en campagne à Diyarbakir. Tout en symbole. Ce meeting en est la preuve : dans cette province kurde, largement autonomiste, on trouve des électeurs de l`AKP. « Je suis venu pour mon Premier ministre ! nous dit ce vieil homme à la moustache blanche qui porte le costume traditionnel kurde avec son pantalon bouffant. Je suis heureux qu`il soit là. L`AKP est un bon parti et nous l`aimons. »

Kurde lui aussi, cet autre partisan de l`AKP raconte les violences de ces dernières semaines dans la région, en disant tout le mal qu`il pense de la rébellion kurde. « Je vis dans le centre de Diyarbakir, où des traîtres sont venus endommager nos maisons. Il n`y avait aucune sécurité. Mes enfants étaient réveillés par les bruits des explosions, mais grâce à la police qui est venue nous libérer maintenant nous sommes en paix dans notre quartier. »

Un peu plus loin des gamins kurdes ont ramassé des drapeaux de l`AKP, mais ils nous précisent dans un sourire qu`ils ont l`intention de les brûler.

Tags:


Fil d'info