«Nous appuyons des programmes qui rassemblent les communautés azerbaïdjanaise et arménienne du Haut-Karabakh»

  30 Octobre 2015    Lu: 555
«Nous appuyons des programmes qui rassemblent les communautés azerbaïdjanaise et arménienne du Haut-Karabakh»
Mission permanente de l`Azerbaïdjan auprès de l`OSCE: «Nous appuyons des programmes qui rassemblent les communautés azerbaïdjanaise et arménienne du Haut-Karabakh».

«Nous devons éliminer le facteur militaire et accroître nos efforts pour changer le statu quo».

« Je pense qu`il y a une note positive dans ce communiqué de presse que les Présidents des deux pays ont convenu et ont confirmé leur engagement à se rencontrer. Il est important qu’ils parviennent à se rencontrer et discuter des éléments clés du processus de règlement et d`autres questions » dit la déclaration publiée par la Mission permanente de l`Azerbaïdjan auprès de l`OSCE, en réponse à celle publiée par les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE concernant leur récente visite dans la région.

« Le deuxième élément que je tiens à souligner est la tentative des coprésidents de rétablir le dialogue au niveau des communautés, qui sont principalement affectées par le conflit. Je les encourage à trouver l`occasion pour permettre aux discussions de leur avenir dans la région et d`autre part, nous soutenons les programmes qui rassemblent les Arméniens et les Azerbaïdjanais. Je pense que ces deux pistes se complètent mutuellement et nous devons poursuivre les efforts pour produire des résultats et tenir des rencontres entre les communautés azerbaïdjanaise et arménienne. Il y a aussi référence à la réunion avec les représentants du CICR à Erevan. Enfin, les coprésidents ont discuté de la mise en œuvre de l`accord qui a été obtenu au niveau des présidents de la France, de l`Azerbaïdjan et de l`Arménie sur l`échange des données des personnes disparues. Si nous parvenons également à aller de l`avant sur cette question, il serait d`une aide pour le processus et pour les efforts de paix.

Le dernier point que j’ai identifié, est la sécurité dans la région et la sécurité le long de la ligne de contact. Je suis d`accord que l`utilisation d`armes lourdes, de mortiers et de lance-roquettes est un témoignage sur le fait que le conflit n’est pas terminé, la guerre est en cours et l`occupation se poursuit. Ce que nous devons faire est d`éliminer le facteur militaire. Nous devons canaliser nos efforts pour éliminer ce statu quo. Voilà ce qui a été appelé à plusieurs reprises par les présidents des pays coprésidents, par l`OSCE et la communauté internationale. La façon de secouer ce statu quo est d`éliminer le facteur militaire. Le seul facteur militaire - la présence des troupes arméniennes dans ces territoires. Si le gouvernement arménien est sérieux du danger et les incidents le long de la ligne de contact, ils doivent retirer leurs troupes et les gens pourraient au moins se sentir plus en sécurité dans ces territoires » dit la déclaration.

Tags: