Les attachés militaires en Azerbaïdjan examinent le cratère de l’obus au phosphore tiré par les Arméniens

  11 Mai 2016    Lu: 896
Les attachés militaires en Azerbaïdjan examinent le cratère de l’obus au phosphore tiré par les Arméniens
Dans le cadre de leur voyage à la ligne de front, les attachés militaires en Azerbaïdjan ont examiné le cratère de l`obus d`artillerie interdit qui a été tiré par les Arméniens.

Le porte-parole du MAE Hikmet Hajiyev a déclaré que jusqu’à 20 attachés militaires de 11 pays ont examiné le cratère de l’obus d`artillerie de 122 mm au phosphore tiré par les Arméniens. Il a ajouté que cet obus sera documenté et les documents seront envoyés à toutes les organisations internationales.

« Que tout le monde voit que les Arméniens bombardent les zones résidentielles azerbaïdjanaises avec une arme chimique prohibée » a-t-il dit.

Selon lui, le groupe de suivi de l’OSCE devrait visiter le site. « Les responsables de l`OSCE examineront le site et l`arme chimique sera neutralisée » a-t-il noté.

Notons que lors de l`escalade à la fin d’avril, un obus chimique tiré par les Arméniens est tombé dans le village d’Askipara de Terter. Heureusement, il est tombé dans une zone semée. En général, un obus d`artillerie au phosphore s’enflamme au soleil. Sa fumée représente un danger menaçant la vie de tous les êtres vivants. La zone touchée par l’obus est interdite d`être cultivé pendant un certain temps.

Tags: