Les Pays-Bas rejoignent la Belgique pour la défense contre le nucléaire

  30 Avril 2016    Lu: 980
Les Pays-Bas rejoignent la Belgique pour la défense contre le nucléaire
Le gouvernement néerlandais a commandé 15 millions de pilules d’iode capables de réduire l’influence négative exercée par la radioactivité sur la thyroïde. Cette mesure intervient peu de temps après une action identique annoncée par Maggie de Block, ministre fédérale belge de la Santé publique.
Selon la déclaration d`Edith Schippers, ministre néerlandaise de la Santé publique, l`achat des pastilles d`iode sera effectué pour une distribution à titre préventif parmi certaines catégories d`habitants dans un rayon de 100 kilomètres autour des centrales nucléaires, rapporte l`AFP.

Dans le même temps, une partie des comprimés qui ne seront pas octroyés, seront distribués parmi les autres personnes, en particulier, les touristes, les visiteurs et les ouvriers dans le cas d`un accident nucléaire. Jusqu`à maintenant, les pilules d`iode étaient garanties pour les habitants dans un rayon de 20 kilomètres autour des centrales nucléaires et dont l`âge ne dépassait pas 40 ans.

Les Pays-Bas possèdent une seule centrale nucléaire qui fonctionne actuellement. Elle est située dans le sud-ouest du pays. Cependant, des pilules d`iode sont prévues également pour les Néerlandais qui habitent non loin des frontières avec l`Allemagne et la Belgique, dans les régions voisines avec des réacteurs.

La Belgique a récemment décidé de distribuer des pilules d`iode à titre préventif parmi tous les habitants vivant dans un rayon de 100 kilomètres autour des centrales nucléaires du pays. Compte tenu de la superficie de la Belgique, cette décision signifie que toute la population du pays est concernée.

Tags: