Troisième Sommet Inde-Afrique réuni à New Delhi

  28 Octobre 2015    Lu: 330
Troisième Sommet Inde-Afrique réuni à New Delhi
Une quarantaine de chefs d’Etat, parmi les 54 invités, participent à ce Sommet dont l’ordre du jour comprend la lutte contre le terrorisme, les relations commerciales, les infrastructures et les questions de sécurité.

La capitale indienne, New Delhi, accueille le troisième Sommet Inde-Afrique.

Une quarantaine de chefs d’Etat, parmi les 54 invités, participent à ce Sommet dont l’ordre du jour comprend la lutte contre le terrorisme, les relations commerciales, les infrastructures et les questions de sécurité.

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a déclaré aux journalistes que son pays va poursuivre ses investissements en Afrique dans les secteurs tels que les infrastructures, l’énergie, l’agriculture, la santé, l’éducation ou l’emploi.

L’Inde est le quatrième plus grand partenaire commercial de l’Afrique après la Chine, les Etats-Unis et l’Union européenne.

Le chiffre des échanges commerciaux entre l’Inde et l’Afrique est passé de 25 milliards de dollars en 2006 à 70 milliards en 2015.

Ces quatre dernières années, le pays a investi 7,4 milliards de dollars dans des projets réalisés dans 41 pays d’Afrique.

Le géant asiatique est le pays qui importe le plus de pétrole brut depuis les puits se trouvant au Mozambique, au Soudan du Sud, en Egypte et en Libye.

Le plus grand partenaire commercial de New Delhi en Afrique est le Nigéria, avec des échanges commerciaux entre les deux pays atteignant 16,4 milliards de dollars.

Les relations entre le continent africain et l’Inde ne se limitent pas aux simples échanges commerciaux. L’Inde affiche une politique solidaire avec les pays africains au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Parmi les chefs d’Etat présents au Sommet, on note la participation du Président soudanais, Omar al-Bechir, accusé de génocide, de crimes de guerre et crimes contre l’humanité par la Cour Pénale Internationale (CPI).

Amnesty International a d’ailleurs demandé à New Delhi d’arrêter et de remettre al-Bechir à la justice internationale, conformément à l’engagement de l’Inde lors de la signature du Statut de Rome créant la CPI.

Le Sommet qui accueille environ 2 000 délégués prendra fin le 29 octobre après la cérémonie organisée au Palais présidentiel par le Président de la République d’Inde, Pranab Mukherji.

Tags: