L'Arménie retarde les négociations sur le corridor vers le Nakhitchevan, selon l'ambassadeur de Russie à Bakou

  12 Février 2024    Lu: 347
 L

« L'Arménie retarde les négociations sur la création d'un corridor de transport entre la partie principale de l'Azerbaïdjan et le Nakhitchevan », a déclaré l'ambassadeur de Russie en Azerbaïdjan Mikhaïl Evdakimov dans une interview à « Izvestia ».

Selon lui, ce sujet est très important pour la partie azerbaïdjanaise : « Il s'agit de la présence d'une voie de transport stable, de voies de transport entre le territoire principal de l'Azerbaïdjan et le Nakhitchevan. Durant la première guerre du Karabagh, toutes les communications ont été interrompues et l’approvisionnement en électricité du Nakhitchevan a été coupé. Par conséquent, pour l’Azerbaïdjan, la sécurité de l’itinéraire (environ 46 km) n’est pas un sujet abstrait.

Il y a aussi des tunnels le long de cette route et, à mon avis, il y a aussi un pont. La Fédération de Russie était prête à rétablir cette route assez rapidement et à ses propres frais. Pour diverses raisons qui ne me paraissent pas très claires, la partie arménienne retarde les négociations. »

En conséquence, l'année dernière, Bakou et Téhéran ont signé un accord sur la construction d'un chemin de fer traversant le territoire iranien. Il y a un peu plus là-bas - 60 km environ, le parcours est plus difficile, mais ces travaux sont déjà en cours. Toutes ces années, le transport routier de marchandises entre l'Azerbaïdjan et le Nakhitchevan passait par le territoire iranien.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Nakhitchevan   Russie  


Fil d'info