La Pologne attaquera-t-elle la Biélorussie ? | Le point de vue de Minsk

  06 Février 2024    Lu: 523
 La Pologne attaquera-t-elle la Biélorussie ?  | Le point de vue de Minsk

Alexandre Alessine
Expert militaire biélorusse,
Spécialement pour l'AzVision

Il est observé que la Pologne achète récemment activement des armes au détriment des emprunts étrangers. Varsovie prévoit d'acheter 1 000 chars à la Corée du Sud et 250 chars, ainsi que des missiles de croisière JASSM d'une portée allant jusqu'à 900 km aux États-Unis. Si elle acquiert un équipement militaire aussi puissant, la Pologne peut devenir une puissance militaire influente dans la région.

Il convient toutefois de noter ici deux points.

Premièrement, selon l’accord conclu entre la Fédération de Russie et la Biélorussie, l’une est obligée de défendre l’autre en cas d’agression étrangère. Si la Pologne, qui a accru son potentiel offensif, vise la Biélorussie, la Russie viendra en qide à son amie avec toute sa puissance militaire, ainsi que ses armes de destruction massive. Les déclarations des responsables de l'État - le président Poutine et le ministre de la Défense Choïgou - confirment également la "possibilité attendue de défense".

La Biélorussie, à son tour, a demandé à son allié des armes nucléaires tactiques, notamment des ogives spéciales pour le complexe opérationnel et tactique "Iskander-M" et des bombes aériennes nucléaires pour les chasseurs "SU-25". Selon la déclaration du président Alexandre Loukachenko, ces munitions ont déjà été livrées au pays.

Ainsi, la Pologne, qui tente de prouver sa puissance dans la région, se trouve confrontée à un obstacle nucléaire potentiel de deux côtés : de la Biélorussie et de l'enclave russe de Kaliningrad.

Le deuxième point est lié à la volonté de la Pologne de prendre une position de leader au sein de l'OTAN dans un contexte d'affaiblissement de la puissance militaire de l'Allemagne et de la France. Varsovie espère que dans ce contexte, les États-Unis les considéreront comme leur principal allié et soutiendront le développement des infrastructures militaires dans le pays.

Quoi qu’il en soit, on peut dire que la probabilité d’une guerre polono-biélorusse est extrêmement faible. En plus de tout cela, les armes nucléaires, ainsi que les complexes opérationnels et tactiques "Polonez" avec une portée de tir de 300 km sur le territoire de la Biélorussie, suffisent à dissuader l'autre partie d'attaquer. Minsk est sûr de prévenir toute menace venant de la Pologne.


Tags: Biélorussie   Pologne  


Fil d'info