Hulusi Akar : la Türkiye mène l'opération "la plus complète" dans le nord de l'Irak et de la Syrie

  22 Novembre 2022    Lu: 375
  Hulusi Akar : la Türkiye mène l

"La Türkiye a mené l'opération aérienne la plus importante, la plus complète et la plus efficace" en Irak et en Syrie contre les terroristes", a déclaré mardi le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar.

Au cours d'une intervention mardi devant le Parlement dans la capitale Ankara, il a affirmé que l'opération "Griffes-Epée", lancée le 19 novembre dans les zones septentrionales de l'Irak et de la Syrie, est l'opération aérienne la plus importante, la plus complète et la plus efficace lancée récemment contre l'organisation terroriste.

Les forces turques ont lancé l'opération Griffes-Epéé dimanche. Il s'agit d'une campagne aérienne transfrontalière contre le PKK/YPG, qui dispose de repères illégaux dans le nord de l'Irak et de la Syrie à partir desquels sont planifiés des attaques sur le sol turc.

Hulusi Akar a souligné que l'opération ne vise que les terroristes.

"Avec l'opération, les repaires des terroristes ont été détruits et un grand coup a été porté aux traîtres qui ont visé la sécurité de notre pays et de notre nation. Pour nous, il n'y a pas de discrimination ethnique, religieuse ou sectaire entre le terrorisme et les terroristes. Notre seule cible est le terroriste. Là où se trouve le terroriste, là se trouve notre cible", a-t-il ajouté.

Le ministre Akar a réitéré que la Türkiye considère le PKK et les YPG comme les mêmes groupes terroristes et a appelé les pays, en particulier les États-Unis, à cesser tout soutien aux terroristes.

Depuis le 24 juillet 2015, un total de 36 854 terroristes ont été neutralisés en Türkiye, dans le nord de l'Irak et dans le nord de la Syrie, dont 3 585 neutralisés depuis le début de 2022, a-t-il précisé.

L'opération aérienne de la Türkiye fait suite à l'attentat terroriste du 13 novembre sur l'avenue Istiklal, très fréquentée à Istanbul, qui a fait six morts et 81 blessés.

L’organisation terroriste PKK, qui mène une campagne terroriste depuis plus de trente ans contre la Türkiye, est responsable de la mort d’environ 40 mille personnes, dont un grand nombre de femmes, d'enfants et de nourrissons. Le PKK est classé comme organisation terroriste par la Türkiye, les États-Unis et l’Union européenne.

Hulusi Akar a fait savoir que la Grèce continue de collaborer avec les groupes terroristes, ajoutant qu'elle leur fournit toutes sortes d'aides dans le camp de Lavrion.

Le camp de Lavrion près d'Athènes, autrefois un camp de réfugiés, est depuis longtemps contrôlé par le groupe PKK et est devenu un terrain d'entraînement pour les terroristes.

En outre ailleurs, il a déclaré que la Grèce pousse les migrants illégaux vers la Türkiye avec des "pratiques extrêmement cruelles et inhumaines".

"Nous avons toujours indiqué sincèrement que nous sommes prêts à rencontrer les Grecs et à résoudre les problèmes par le dialogue", a-t-il dit.

Concernant la République turque de Chypre du Nord (RTCN), Hulusi Akar a déclaré que la Türkiye continuera à protéger les droits et les intérêts des Chypriotes turcs en Méditerranée orientale.

"Bien que nous soyons ouverts au dialogue, nous n'avons pas permis et ne permettrons aucun fait accompli à Chypre, dans la mer Égée et en Méditerranée orientale", a-t-il ajouté.

Au sujet des candidatures de la Suède et de la Finlande à l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), Hulusi Akar a expliqué que la Türkiye soutient la politique de la porte ouverte de l'organisation.

"Nous ne sommes pas contre l'adhésion à l'OTAN de la Suède et de la Finlande. Toutefois, nous attendons d'elles qu'elles respectent les engagements qu'elles ont signés le 28 juin à Madrid. Ankara attend d'elles qu'elles coupent les liens avec les terroristes et mettent fin au soutien qu'elles leur apportent", a-t-il poursuivi.

La Finlande et la Suède ont demandé à adhérer à l'OTAN en mai en réponse à la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine. Les candidatures des deux pays se sont cependant heurtées à l'opposition de la Türkiye, qui les accuse de soutenir des groupes terroristes tels que le PKK.

La Suède et la Finlande ont signé en juin un mémorandum avec la Türkiye en vue d'une coopération dans la lutte contre le terrorisme. Ankara a fait savoir qu'elle ne donnera son feu vert à leur adhésion que si ses préoccupations sont respectées.


Tags: Türkiye   Syrie   Irak   PKK  


Fil d'info