Rassemblement d'un «Trio Catastrophe» : Le passé secret et l'avenir prémédité de Vardanyan et Tonoyan

  07 Octobre 2022    Lu: 529
  Rassemblement d

Arayik Harutyunyan, le soi-disant chef de ce qui reste du régime séparatiste dans la région du Karabagh de l'Azerbaïdjan, a proposé à Rouben Vardanyan, le milliardaire arméno-russe, le poste de « ministre d'État ». Vardanyan a récemment renoncé à sa citoyenneté russe et s'est installé à Khankendi, désormais contrôlé par des soldats de la paix russes. Son « amour » soudain pour la région et l'offre d'un « poste » à son égard sont certainement assez curieux pour éveiller l'intérêt.

Le poste de « ministre d'État » offert à Vardanyan, qui a amassé une grande fortune en Russie, équivaut à celui de « Premier ministre » du régime séparatiste à Khankendi. Tout en parlant à la chaîne de télévision russe RBK de l'offre, le milliardaire a déclaré qu'il fallait du temps pour mener des consultations et régler certains points. Il pense qu'il est nécessaire de rechercher si l'acceptation de l'offre contribuera à sauver «l'Artsakh» en tant que sujet. Il a ajouté que la proposition d'Arayik ne suffirait pas à elle seule à occuper le poste, il «ne peut décider d'accepter qu'avec le consentement du peuple».

La plupart des analystes politiques n'excluent pas que le cours des événements puisse cacher l'intention de Rouben Vardanyan d'assumer le poste de Premier ministre arménien dans un avenir immédiat. Certaines sources spéculent que la société arménienne est intéressée à avoir une personnalité politique plus forte au pouvoir pour remplacer Nikol Pashinyan, qui a signé le document de capitulation le 10 novembre 2020.

Comme Nikol Pashinyan a imputé la défaite militaire principalement à l'ancien ministre de la Défense David Tonoyan, puis l'a fait arrêter en l'accusant de trafic d'armes, les forces revanchardes de la société arménienne et les amis de Tonoyan à l'étranger sont devenus extrêmement mécontents. Ses soutiens et mécènes ont été exhortés à devenir encore plus actifs, car il y a environ une semaine, le tribunal a refusé de libérer Tonoyan de sa détention provisoire sous caution.

On pourrait se demander : « Qu'est-ce que le complot de Rouben Vardanyan a à voir là-dedans ? » C'est la partie la plus intéressante.

Les publications sur les réseaux sociaux indiquent que Rouben Vardanyan est allé à l'école numéro 20 du nom de John Kirakosyan à Iravan (Erevan) dans les années 70. C'est alors que le futur milliardaire s'est lié d'amitié avec David Tonoyan et Anouchavan Khatchatryan, qui étaient plus jeunes que lui et étaient dans la même classe.

Des années plus tard, Khatchatryan est devenu l'un des partenaires commerciaux de Vardanyan en Russie. Alors que la carrière de David Tonoyan montait en flèche en Arménie, le duo s'est ensuite transformé en trio. Lorsque Tonoyan a été nommé ministre de la Défense, les stratagèmes de corruption dans le budget de la défense de l'État arménien ont ouvert des possibilités illimitées pour ce trio de s'enrichir.

Avec la bénédiction de Tonoyan, la société Meditech a obtenu le monopole de l'approvisionnement de l'armée arménienne en équipement médical. Le directeur de l'entreprise était l'ancien camarade de classe de Tonoyan, Anouchavan Khatchatryan. À une époque où la pandémie de COVID-19 envahissait le monde, son ami d'école avait une entreprise florissante fournissant à l'armée arménienne du matériel de laboratoire, des réactifs et des gants médicaux, des systèmes de transfusion sanguine, des seringues et surtout, des machines de ventilation artificielle à des prix gonflés.

La société Meditech de Khatchatryan avait même monopolisé l'approvisionnement alimentaire de l'armée arménienne en raison du patronage du ministre arménien de la Défense Tonoyan, qui à ce stade était devenu une sorte de partenaire commercial. Le fils de Tonoyan et le neveu de Khatchatryan, qui ont détourné d'énormes fonds alloués aux forces armées arméniennes, faisaient tous deux leur service militaire au Karabagh, qui est un territoire azerbaïdjanais. Fait intéressant, ils ont tous deux été transférés en Arménie juste avant la guerre. En d'autres termes, ils ont donné la priorité à la vie de leurs proches par rapport au soldat arménien ordinaire, qu'ils ont délibérément volé.

Il est tout à fait possible que Vardanyan, qui est devenu très actif ces derniers temps, tentera de faire libérer son camarade de classe Tonoyan de sa détention provisoire. Il s'est déjà mis en action. À cet égard, son partenaire commercial de facto, Khatchatryan, devrait également participer d'une manière ou d'une autre. La chose la plus importante pour le moment est de savoir quelles forces sont intéressées par la libération de Tonoyan et comment les événements ultérieurs se dérouleront.

Sahil Iskandarov

Azvision.az


Tags: Arménie   Russie  


Fil d'info