Ankara s'efforce de résoudre la crise des otages entre la Russie et l'Ukraine

  20 Septembre 2022    Lu: 191
Ankara s

La Türkiye s'efforce de résoudre une crise d'otages entre la Russie et l'Ukraine afin de désamorcer les tensions entre les deux pays, a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan.

"Nous travaillons actuellement à résoudre la crise des otages. Nous prenons des mesures et nous avons atteint une certaine phase. Nous avons également pris des mesures concernant le corridor céréalier", a déclaré le Président Erdogan lors d'une interview accordée à l'émission télévisée NewsHour de la chaîne américaine PBS, diffusée lundi.

Après une visite de deux jours en Ouzbékistan, Erdogan se trouve actuellement à New York pour assister à la 77e session de l'Assemblée générale des Nations unies et s'entretient en marge de celle-ci avec des chefs d'État et de gouvernement.

"J'ai eu des entretiens approfondis avec (le président russe Vladimir) Poutine en Ouzbékistan. Je me suis rendu compte qu'ils essaient en fait d'en finir le plus vite possible. Cette situation est un gros problème", a déclaré Erdogan.

Et d'ajouter : "A ce stade, par exemple, un accord a été conclu sur l'échange de 200 otages. C'est une bonne évolution. Car avec ces otages, une phase très importante a été franchie. Actuellement, les fonctionnaires gèrent sa dimension technique. Avec cela, nous aurons atteint un bon développement".

Erdogan a souligné qu'il avait dit à Poutine et à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky qu'"il n'y a pas de gagnant dans une guerre qui se termine par des morts."

Le président a déclaré que la Türkiye a suivi une politique équilibrée entre la Russie et l'Ukraine depuis le début de la guerre, en février et privilégie une écoute des deux parties.

"C'est pourquoi nous souhaitons obstinément réunir ces dirigeants. Réunissons-les. Je veux tout entendre d'eux. Nous n'avons pas encore réussi, mais je ne perds pas espoir", a-t-il ajouté.

À propos du corridor céréalier, le Président Erdogan a réitéré son souhait de voir les exportations de céréales en provenance de Russie démarrer rapidement : "Mon seul désir est d'assurer l'expédition de produits vers les pays sous-développés ou pauvres, et non vers les pays développés."

La Türkiye, l'ONU, la Russie et l'Ukraine ont signé, le 22 juillet à Istanbul, un accord visant à reprendre les exportations de céréales depuis trois ports ukrainiens de la mer Noire, interrompues après le déclenchement de la guerre russo-ukrainienne.

Un centre conjoint de coordination composé de représentants des trois pays et de l'ONU a été mis en place à Istanbul pour superviser les exportations.

Depuis que le premier navire a pris la mer, le 1er août, dans le cadre de l'accord, quelque 150 navires ont embarqué à leur bord plus de 3 millions de tonnes de produits agricoles ukrainiens.


Tags: Turkiye   Russie   Ukraine  


Fil d'info