L'accord sur les céréales est essentiel pour prévenir une crise alimentaire mondiale, dit le ministre turc de la Défense

  01 Août 2022    Lu: 256
  L

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a estimé que les efforts de la Türkiye pour aboutir à un accord avec la Russie et l’Ukraine pour l’exportation des céréales est une avancée primordiale pour prévenir une grave crise alimentaire mondiale qui pourrait engendrer un nouveau flux migratoire.

Akar était l’invité, lundi, de la Table des Éditeurs de l’Agence Anadolu (AA).

Il a répondu aux questions relatives à la lutte contre le terrorisme, le guerre Ukraine-Russie, le rôle de la Türkiye dans ce conflit, mais aussi aux relations avec la Grèce voisine.

Concernant le conflit russo-ukrainien, le ministre turc a rappelé que dès le déclenchement de l’offensive russe, Ankara s’est efforcé de jouer un rôle de médiation entre les deux pays pour ouvrir le chemin aux négociations pour la paix.

La Türkiye a, dans ce sens, été déterminante dans la signature d’un accord liant l’Ukraine, la Russie, la Türkiye et l’ONU, pour l’acheminement sécurisé via la mer Noire des navires de céréales bloqués dans les ports ukrainiens.

L’inquiétude était grandissante dans le monde tant les deux pays en conflit représentent une part importante de la production de céréales dans le monde, notamment pour les pays africains qui en sont les principaux importateurs.

"Une crise alimentaire peut provoquer un flux migratoire de l'Afrique vers l'Europe. La Türkiye serait également touchée. L'accord céréalier est important en ce sens puisqu’il ouvre une voix vers des discussions pour une paix globale entre les deux pays", a estimé Hulusi Akar.

Il a indiqué que le premier navire, contenant du maïs, a quitté ce lundi le port d’Odessa en direction du Liban.

"Il devrait arriver demain mardi à Istanbul vers 15h. Il sera inspecté comme prévu par l’accord signé", a-t-il expliqué.

Le ministre a ajouté que des produits chimiques sont aussi bloqués dans les ports de la mer Noire, exprimant que la Türkiye sera ravie de proposer à nouveau sa médiation pour une solution sur ce point comme pour les céréales.

Au sujet des relations avec la Grèce, Akar a dénoncé la politique hostile adoptée par Athènes envers la Türkiye. Il a regretté le discours et les agissements provocatifs des dirigeants grecs, qui par ailleurs essaient de convaincre les États-Unis et l’Allemagne de ne pas vendre des chasseurs et des sous-marins à la Türkiye.

"La Grèce est dans une logique hostile à la Türkiye, ils ont multiplié par 5 leur budget d'armement. C'est trop peu contre la Türkiye, mais trop pour leur défense", a-t-il assuré, soulignant la volonté d’Ankara de privilégier le dialogue malgré la posture de la Grèce.

En e qui concerne le projet turc d’acquisition de chasseurs F-16 auprès des États-Unis, le ministre reste confiant tout en rappelant que les avions américains ne sont pas la seule et unique option.

"Nous espérons une issue positive à notre projet d'achat de F-16 américains. Mais le monde est plus grand aujourd’hui, les alternatives sont nombreuses si cela n’était pas possible", a-t-il avancé.

Enfin, Hulusi Akar s’est exprimé sur les opérations menées par les forces armées turques contre les terroristes, en Türkiye mais aussi dans le nord de la Syrie et de l’Irak.

"Depuis le 1er janvier 2022, 2 226 terroristes ont été neutralisés dans nos opérations antiterroristes", a-t-il indiqué, ajoutant que les opérations se poursuivront au-delà des frontières turques tant que les terroristes attaqueront et représenteront une menace pour la Türkiye et la région.

 


Tags: Turkiye   Ukraine  


Fil d'info