Covid-19: Londres abandonne le projet de passeport vaccinal pour l'Angleterre

  13 Septembre 2021    Lu: 229
Covid-19: Londres abandonne le projet de passeport vaccinal pour l

Les personnes ne pourraient pas entrer dans les clubs et autres grands événements sans la preuve qu'elles sont entièrement vaccinées

Le gouvernement britannique a abandonné son projet d'introduire des passeports vaccinaux (pass sanitaire) pour permettre l'accès aux boîtes de nuit et aux grands événements en Angleterre, a déclaré un haut responsable dimanche.

L'idée a toutefois été gardée en "réserve" au cas où elle serait nécessaire dans les mois à venir, a déclaré le ministre de la Santé Sajid Javid à la BBC.

Dans le cadre de ce programme, les personnes ne pourraient pas entrer dans les clubs et autres grands événements sans la preuve qu'elles sont entièrement vaccinées ou qu'elles se sont auto-isolées après avoir été testées positives, ou encore sans présenter un test négatif à la Covid-19.

Les entreprises du secteur du divertissement ont vivement critiqué cette mesure, estimant qu'elle risquait de porter un coup fatal au secteur, tandis que les députés de l'opposition et du parti au pouvoir l'ont qualifiée de "source de division, inapplicable et coûteuse".

"Nous ne devrions tout simplement pas faire les choses pour le plaisir ou parce que d'autres le font, et nous devrions examiner correctement chaque intervention possible", a déclaré Javid.

Et le ministre de la Santé d’ajouter : "Je n'ai jamais aimé l'idée de dire aux gens qu'ils doivent montrer leurs papiers ou autre chose pour faire ce qui n'est qu'une activité quotidienne, mais nous avons eu raison de nous pencher sérieusement sur la question."

Javid a déclaré que le gouvernement ne comptait pas lancer de "plans pour des passeports vaccinaux", qui devraient toutefois "rester en réserve comme une option de protection."

"D'autres pays ont utilisé cette mesure ou l'ont étudiée et rejetée, mais elle devrait être envisagée en combinaison avec d'autres mesures. De nombreux pays, au moment où ils l'ont mise en œuvre, essayaient d'augmenter leurs taux de vaccination, mais nous avons eu beaucoup de succès avec nos taux de vaccination", a-t-il ajouté.

- Projet de suppression des tests PCR

Le ministre de la santé a également indiqué qu'il souhaitait "se débarrasser" des tests PCR pour les voyages, précisant qu'il avait demandé aux services de son ministère de les abandonner dès que possible.

"Nous disposons d'un très grand nombre de défenses. Bien sûr, nous voulons toujours rester très prudents, et il y a - en matière de voyage par exemple - certaines règles qui vont devoir rester en place", a déclaré Javid.

Et de conclure : "Mais le test PCR qui est exigé à votre retour au Royaume-Uni en provenance de certains pays, je veux essayer de m'en débarrasser dès que possible ... Nous ne devrions pas garder ce genre de choses en place une seconde de plus que ce qui est absolument nécessaire."

- Dernières données sur la progression du virus

Le Royaume-Uni a signalé 29 173 nouvelles contaminations dimanche, ce qui porte à 252 011 le nombre de cas pour la semaine débutant le 6 septembre, soit une augmentation de 1,1 % par rapport à la semaine précédente.

Un total de 56 décès a également été signalé, portant le bilan de la semaine à 971 morts, soit une augmentation de 22,6 % par rapport à la semaine précédente, selon les dernières données officielles.

Au 8 septembre, plus de 48 millions de personnes au Royaume-Uni avaient reçu une première dose de vaccin et plus de 43 millions de personnes étaient complètement vaccinées, selon ces mêmes données.

AA


Tags: Royaume-Uni   vaccination