Un navire russe a ouvert le feu sur un destroyer britannique en mer Noire

  23 Juin 2021    Lu: 377
Un navire russe a ouvert le feu sur un destroyer britannique en mer Noire

En collaboration avec le service frontalier russe du FSB, la Flotte de la mer Noire a mis fin à une violation de la frontière russe par le destroyer britannique

La Flotte de la mer Noire en coopération avec le service frontalier du FSB ont déjoué une violation de la frontière russe par le HMS Defender de la marine britannique. Un bombardier Su-24M ainsi qu’un navire de patrouille ont effectué des tirs de sommation pour arrêter le bâtiment.

Des tirs de semonce ont été effectués ce 23 juin par la Flotte russe de la mer Noire contre un navire britannique ayant violé la frontière du pays.

Le bâtiment en cause est le destroyer HMS Defender qui est entré dans les eaux de la mer Noire le 14 juin 2021 en prévision des manœuvres navales Sea Breeze que l’armée ukrainienne entame le 28 juin avec les États-Unis et d’autres pays de l’Otan.

En collaboration avec le service frontalier russe du FSB, la Flotte de la mer Noire a mis fin à une violation de la frontière russe par le destroyer britannique, a déclaré le ministère russe de la Défense aux journalistes.

«À 11h52 [10h52 heure de Paris] le 23 juin, le destroyer HMS Defender de la marine britannique, opérant dans la partie nord-ouest de la mer Noire, a franchi la frontière de la Fédération de Russie et est entré dans les eaux territoriales près du cap Fiolent à trois kilomètres», a indiqué le ministère de la Défense.

Le destroyer a été averti par avance de l’utilisation d’armes en cas de violation de la frontière russe. «Il n’a pas réagi à l’avertissement», a déclaré le ministère de la Défense.

«À 12h06 et 12h08, un navire de patrouille frontalière [russe] a effectué des tirs d'avertissement. À 12h19, un Su-24M a effectué un bombardement d’avertissement avec quatre bombes à fragmentation hautement explosives de 250 mm le long du parcours du destroyer HMS Defender», indique le communiqué du ministère.

«À 12h23, […] le destroyer HMS Defender a quitté les eaux territoriales de la Russie», a conclu le message des militaires.

Avec Sputnik


Tags: Russie   armée   Grande-Bretagne