La messagerie américaine Signal téléchargée 47 millions de fois dans le monde en deux semaines

  19 Janvier 2021    Lu: 358
La messagerie américaine Signal téléchargée 47 millions de fois dans le monde en deux semaines AFP

Ce chiffre conséquent représente un bond spectaculaire dans la popularité de l'application

La messagerie chiffrée américaine Signal a plus que jamais le vent en poupe. D'après les données de l'institut Sensor Tower, spécialiste des données des applications mobiles, Signal a été téléchargé 47 millions de fois dans le monde entre le 4 et le 17 janvier.

Ce chiffre conséquent représente un bond spectaculaire dans la popularité de l'application. Entre le 21 décembre et le 3 janvier, soit les deux semaines précédentes, Signal n'avait été installé que sur 491.000 appareils. La croissance est donc de plus de 9500%.

Ce succès ne se tarit pas. D'après Sensor Tower, Signal a été téléchargé 3 millions de fois sur la seule journée du 14 janvier, et 7,7 millions de fois le lendemain ! Les nouveaux venus semblent donc convaincre leurs amis d'installer à leur tour l'application.

Telegram lui aussi en forte croissance
Signal profite à plein d'une polémique touchant WhatsApp, la messagerie rivale de Facebook. Depuis le 4 janvier, cette dernière prévient ses 2 milliards d'utilisateurs qu'ils doivent accepter une mise à jour de la politique de traitement des données personnelles pour continuer à utiliser l'application. Cette mise à jour, formulée de manière confuse, a entraîné un mouvement de défiance envers WhatsApp, qui est accusé de partager les données de ses utilisateurs avec sa maison-mère Facebook afin de nourrir des profils marketing.

Ce bad buzz mondial bénéficie également à la messagerie russe Telegram. Cette dernière a été téléchargée 33 millions de fois entre le 4 et le 17 janvier, soit une croissance de 150% par rapport aux quinze jours précédent. Là encore, la vague est loin d'être retombée. Telegram a été installé sur 2,5 millions d'appareils le 14 janvier, et 3,7 millions le lendemain.

WhatsApp repart à la hausse
Facebook dément vivement le fait que WhatsApp ne protégerait pas la vie privée de ses utilisateurs. La mise à jour concerne de nouveaux outils à destination des entreprises souhaitant utiliser la messagerie comme canal pour leur service client, explique le groupe américain. Pour tenter d'éteindre l'incendie, la mise à jour a été reportée au 15 mai, au lieu du 8 février.

D'après SensorTower, les téléchargements de WhatsApp se chiffraient à 19 millions entre le 4 et le 17 janvier, contre 22,8 millions les deux semaines précédentes. Toutefois, les installations repartent à la hausse depuis quelques jours : 1,5 million de téléchargements le 15 janvier, contre 1,2 million la veille.

Avec AFP


Tags: Signal