Le parlement belge confirme que le Karabagh est un territoire azerbaïdjanais

  11 Décembre 2020    Lu: 543
 Le parlement belge confirme que le Karabagh est un territoire azerbaïdjanais

Le 2 décembre 2020, la Commission des relations extérieures de la Chambre des représentants du parlement fédéral belge a discuté d’un projet de résolution sur le Karabagh, et le projet de résolution a été adopté par la Commission avec un certain nombre d'amendements et recommandé à être discuté lors de la séance plénière du Parlement belge.

Le texte du projet de résolution adopté par la commission devait être mis aux voix lors de la session plénière de la Chambre des représentants belge le 17 décembre. Cependant, à la suite des efforts des forces pro-arméniennes, le Sénat belge a décidé de mettre le même texte aux voix le 11 décembre.

Le principal initiateur du projet de résolution est le sénateur Mark Demesmaeker, membre du parti nationaliste N-VA (Nouvelle Alliance flamande).

Le chef du groupe de travail sur les relations interparlementaires du Milli Medjlis de la République d'Azerbaïdjan sur la Belgique, le député Kamal Djafarov a adressé une lettre au sénateur belge Mark Demesmaeker à ce sujet. Dans la lettre, le député azerbaïdjanais a souligné que la position officielle du droit international et de la Belgique sur la question du Haut-Karabagh soutenait l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan.

Diverses organisations de la diaspora arménienne et forces pro-arméniennes tentent de dissimuler les récents échecs de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan en adoptant de telles résolutions. En fait, les efforts anti-azerbaïdjanais des groupes de pression arméniens au parlement belge, qui n'ont pas pu  pleinement atteindre ce qu'ils voulaient en France, ont également subi une défaite. Ainsi, le projet de résolution initial proposait l'établissement de relations diplomatiques avec l'ancien régime d'occupation afin de le reconnaître et d'assurer sa sécurité.

Cependant, grâce aux mesures prises par le Gouvernement azerbaïdjanais et le Milli Medjlis, ces propositions absurdes n'ont pas été acceptées. En outre, toutes les références sur le mot «artsakh» dans le texte original du projet de résolution ont été supprimées et la notion du Haut-Karabagh a été adoptée. Le point le plus important était que, conformément au droit international, les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies ont été incluses dans le projet. En d'autres termes, le document, que les Arméniens et les forces pro-arméniennes ont essayé de faire accepter de toutes les manières possibles, a confirmé que le Haut-Karabagh faisait partie intégrante de l'Azerbaïdjan.

Azvision.az


Tags: Karabagh   Belgique