Le New York Times publie un article sur l'attaque de missiles arméniens contre Berdé

  29 Octobre 2020    Lu: 310
 Le New York Times publie un article sur l

L'équipe de reportage du New York Times a préparé un article sur l'attaque de missiles arméniens contre la ville azerbaïdjanaise de Berdé le 28 octobre 2020.

Dans un article intitulé «En Azerbaïdjan, une série d’explosions, de cris et ensuite de sang», l'auteur écrit que la première explosion a été suffisamment forte pour les obliger à arrêter la voiture.

«Au moment de l’explosion de mercredi, nous roulions le long de la rue principale de la ville provinciale de Berdé, en Azerbaïdjan, en direction d’une intersection. L’Azerbaïdjan est en guerre contre l’Arménie, mais la ligne de front était à 20 miles de là et la vie jusqu’à ce point se déroulait sans incident dans la région. Les femmes faisaient leurs courses, les hommes remplissaient leurs voitures à la station-service», indique l'article.

L'article indique qu'en Azerbaïdjan, une série de colonies proches de la ligne de front ont subi des frappes presque quotidiennes de roquettes. L'attaque contre Berdé, qui se trouve légèrement plus loin de la ligne de front, semble être une escalade.

«Nous nous sommes entassés dans la voiture et avons commencé à conduire hors de la ville, mais sommes tombés sur une autre scène de carnage à la très prochaine intersection.

Les voitures accidentées se tenaient à des angles inconfortables. Quelqu'un avait drapé des couvertures sur les corps à l'intérieur de deux des voitures. Une paire de chaussures et plus de sang gisaient sur le sol à côté d'un autre véhicule. La route était noircie et l'air sentait les explosifs », dit l'article.

«En tout, 21 personnes sont mortes dans le centre-ville de Berdé dans l’attaque de roquettes et 70 personnes ont été blessées, a déclaré le gouvernement dans la soirée, ajoutant que les roquettes avaient été tirées à partir d’un système de fusées multiples Smerch de fabrication russe et avaient déclenché des bombes à fragmentation. Conçues pour être utilisées contre des armées dans des espaces ouverts, les bombes à fragmentation sont interdites dans une grande partie du monde en raison de leur danger pour les civils dans les zones résidentielles.

Azvision.az


Tags: NewYorkTimes   Berdé   Azerbaïdjan