Ilham Aliyev: "Ce n'est pas de notre faute si le cessez-le-feu n'a pas été respecté"

  28 Octobre 2020    Lu: 349
  Ilham Aliyev:  "Ce n

"Nous devons recevoir un engagement de l'Arménie, en la personne de ses principaux dirigeants, de retirer les troupes des territoires occupés. Nous ne l'avons pas encore entendu. Nous sommes prêts à suspendre les opérations militaires dès que l'engagement des dirigeants arméniens sera reçu et confirmé par les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE. Tant que la partie arménienne les arrête aussi. Parce que le cessez-le-feu a été violé trois fois, et que les trois étaient la faute de la partie arménienne. "

Le président Ilham Aliyev a fait ces remarques dans une interview à l'agence russe Interfax.

Parlant du bombardement de Berdé, qui n'est pas une zone de conflit, par l'Arménie, du tir de missiles balistiques sur la ville de Gandja, qui a entraîné la mort de nombreux civils, le chef de l'Etat a déclaré qu'il s'agissait d'une violation flagrante du cessez-le-feu convenu à Moscou et à Washington.

"Ce n'est pas de notre faute si le cessez-le-feu n'a pas été appliqué. Par conséquent, la partie arménienne doit s'engager à se retirer des territoires qu'elle a occupés jusqu'à présent. Cela comprend une partie de la région d'Aghdam, toute la région de Latchine et une partie de la région de Kelbédjer. Bien entendu, dans ce cas, nous sommes prêts à avancer vers un règlement politique. La réglementation politique couvrira de nombreux aspects. Les principes de base ont été acceptés par nous et rejetés par les Arméniens. Cependant, la déclaration agressive d'hier du Premier ministre arménien montre qu'ils disent un mot aux médiateurs et font quelque chose de complètement différent eux-mêmes", a ajouté le président azerbaïdjanais.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan