Le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères diffuse une communiqué sur l'attaque de Berdé

  28 Octobre 2020    Lu: 213
  Le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères diffuse une communiqué sur l

Le 28 octobre 2020, les forces armées arméniennes ont frappé la ville azerbaïdjanaise de Berdé avec un système de lance-roquettes multiples «Smerch» causant de graves pertes civiles.

À la suite de l'attaque de missiles contre la ville de Berdé, 21 civils, dont des enfants, ont été tués et plus de 70 personnes gravement blessées, rapporte dans un communiqué le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères.

Le ministère a noté que cibler une autre fois la zone résidentielle de la ville située loin de la zone de conflit, qui ne présentait aucun signe d'objectifs militaires, révélait une fois de plus le caractère terroriste de l'Arménie.

Le ministère souligne que le meurtre délibéré d'une population pacifique dans la ville de Berdé par les forces armées arméniennes constitue un acte de génocide, un crime de guerre et un crime contre l'humanité.

«C'est une violation flagrante du droit international humanitaire par l'Arménie et les dirigeants de l'Arménie, y compris le Premier ministre et le ministre de la Défense du pays, portent l'entière responsabilité de ce crime», indique le communiqué.

«En attaquant les zones résidentielles azerbaïdjanaises et les civils lors du cessez-le-feu humanitaire officiellement déclaré et à la veille de la réunion à Genève des ministres des Affaires étrangères des deux États avec les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE, l'Arménie vise évidemment à saper les négociations, à accroître les tensions et impliquer les États tiers dans le conflit. 

«Garder le silence sur les actes barbares de l'Arménie et l'impunité pour ces crimes contre la population pacifique azerbaïdjanaise équivaut à inciter les auteurs à de nouvelles atrocités. La communauté internationale doit prendre des mesures nécessaires pour empêcher l'Arménie de violer le droit international, de tuer délibérément les civils et d'exiger le retrait de ses forces armées des territoires occupés de l'Azerbaïdjan», lit-on dans le communiqué.

Le ministère a promis que l'Azerbaïdjan ferait tout son possible pour que les responsables de ces actes inhumains n'échappent pas à la justice et soient tenus pour responsables.

Azvision.az


Tags: Berdé