Des terroristes arméniens déguisés en "prêtres" - PHOTOS

  27 Octobre 2020    Lu: 593
 Des terroristes arméniens déguisés en "prêtres" -  PHOTOS

Les religions appellent souvent à la paix et à l'harmonie, mais nous voyons le contraire se produire en Arménie. L'utilisation de la religion à des fins politiques et terroristes est devenue une tradition dans ce pays occupant. Si nous regardons l'histoire de ce pays, nous voyons que les églises arméniennes ont toujours soutenu l'effusion de sang et la terreur. Aujourd'hui, ils continuent leurs missions odieuses.

Depuis le début de la guerre au Karabagh, les figures religieuses arméniennes et les responsables de l'Église appellent à la guerre plutôt qu'à la paix. Les églises arméniennes déclarent leur soutien à l'occupation de nouvelles terres et à la poursuite des hostilités. Ils insufflent un esprit d'hostilité chez les jeunes à cette fin.

Les églises arméniennes qui se cachent sous le couvert du christianisme jouent également un rôle actif dans le financement de l'ASALA et d'autres organisations terroristes. Désormais, les religieux arméniens se comportent plus comme des militants terroristes que comme des responsables de l'église dans la guerre du Karabagh. Des religieux arméniens prennent les armes et appellent les jeunes à "aller à la guerre" et à distribuer de l'eau "bénite" aux soldats d'occupation, qui visent à tuer des civils.

Des centaines de photos et de vidéos de prêtres et de religieux arméniens combattant sur le front se trouvent dans la presse arménienne et sur réseaux sociaux. Un prêtre arménien avait une croix dans une main et un pistolet dans l'autre, sur une photo partagée avec les mots "confiance et pouvoir" sur un compte Twitter, ouvert au nom de l'Arménie.

Il convient de noter qu’il y a quelques semaines, l’église «Artsakh» a également appelé à la guerre et a appelé tout le monde à prendre les armes et à verser le sang. Karékine II, le Catholicos de tous les Arméniens, a bafoué toutes les valeurs religieuses et a déclaré que «l'Artsakh» (région azerbaïdjanaise du Haut-Karabagh occupée) ne pouvait faire partie de l'Azerbaïdjan sous aucun statut. Avec ce discours, Karékine II, qui n'est pas différent des terroristes, a appelé tous les Arméniens à lutter jusqu'à la mort.

«Chers jeunes, nous voulons faire appel à vous en ce moment crucial. Rejoignez la lutte pour défendre la patrie et la nation, soutenez nos soldats combattant sur le front pour vaincre l'ennemi, ruiner ses mauvaises intentions et renforcer notre patrie», a-t-il dit.

Nous sommes témoins de la «contribution» des religieux arméniens vivant à l'étranger à la guerre du Karabagh. Récemment, le fils d'un des religieux arméniens à l'étranger a rejoint la guerre du Karabagh et a été neutralisé par notre armée.

Ainsi, Narek Loretsyan, le fils de Garnik Loretsyan, l'ancien prêtre de l'Église apostolique arménienne en Ouzbékistan, qui combattait contre l'Azerbaïdjan, a été tué. Le rédacteur en chef du journal arménien en Ouzbékistan, Georgi Saakov, en a parlé sur son compte Facebook. Garnik est le prêtre principal de l'Église arménienne de Vladimir, en Russie, depuis plusieurs années.

Tous ces faits montrent une fois de plus que les Églises arméniennes ne soutiennent pas la paix. Ils ne soutiennent que le terrorisme et font de leur mieux dans ce sens. Karékine et d'autres comme lui, qui appellent la jeunesse arménienne à se rendre sur le champ de bataille, sont une honte pour le christianisme.

Azvision.az


Tags: terrorisme