Eltchin Amirbeyov: «L'Arménie doit mettre fin à l'occupation des territoires azerbaïdjanais»

  27 Octobre 2020    Lu: 636
  Eltchin Amirbeyov:  «L

Les sites «Le Monde Diplomatique canadien» et «Le Matin canadien» ont publié une interview avec Eltchin Amirbeyov, conseiller diplomatique de la vice-présidente de la République d'Azerbaïdjan.

Dans son interview, Eltchin Amirbayov a souligné que l'Azerbaïdjan était un pays tolérant qui était devenu un centre international de dialogue interreligieux et interculturel, la mise en œuvre réussie du dialogue interculturel international appelé «Processus de Bakou».

En outre, il note également la mise en œuvre de politiques économiques réussies par l'Azerbaïdjan après son indépendance et l'importance de l'Azerbaïdjan pour assurer la sécurité énergétique de l'Europe et les principaux projets internationaux de gazoducs d'exportation de pétrole et de gaz, ainsi que des projets de transport-transit Est-Ouest et Nord-Sud.

«En 2011, l'Azerbaïdjan a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies et préside actuellement avec succès l'Organisation du Mouvement des non alignés, qui est la plus grande organisation internationale après l'ONU et tout cela prouve le rôle international de l'Azerbaïdjan, qui est un partenaire fiable, indépendant et impartial », a noté Eltchin Amirbayov dans son interview.

Amirbayov a également évoqué le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, l'histoire du conflit, l'occupation de 20% des territoires azerbaïdjanais, y compris la région historique du Haut-Karabagh et sept régions environnantes par l'Arménie, la politique de nettoyage ethnique et le génocide de Khodjaly , ainsi que la falsification de l'histoire et des événements par l’Arménie.

«À la suite de ce nettoyage ethnique, un million de personnes sont devenues des réfugiés et des personnes déplacées internes en Azerbaïdjan, leurs droits humains fondamentaux ont été gravement violés pendant près de 30 ans. Malgré les déclarations sur la mise en œuvre pacifique des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et du Groupe de Minsk de l'OSCE, qui a été créé pour parvenir à une solution, ses coprésidents, qui ont déclaré que le statu quo était inacceptable, l'Arménie a sérieusement entravé le règlement pacifique du conflit en ignorant les appels des coprésidents et du droit international et en adoptant une approche non constructive concernant les négociations », lit-on dans l'interview.

L'assistant de la vice-présidente de l'Azerbaïdjan a noté que pendant cette période, l'Arménie avait toujours commis des provocations, y compris dans les négociations et dans le domaine militaire. «La dernière provocation militaire de ce type a eu lieu le 27 septembre et l’armée azerbaïdjanaise a lancé une contre-attaque en réponse à la provocation militaire de l’Arménie».

Eltchin Amirbeyov a accusé Pashinian de ces provocations en déclarant que l’Arménie commettait des crimes de guerre visant délibérément des civils et des infrastructures dans les villes azerbaïdjanaises, y compris les villes éloignées de la zone de conflit, en enfreignant de manière flagrante le droit international humanitaire.

«À la suite de ces crimes, à ce jour, 65 civils, dont 10 enfants, ont été tués et 292 ont été blessés et plus de 2 000 maisons détruites. Pashinian vise à impliquer les pays de l'OTSC dans ce conflit en commettant ces provocations.

Le cessez-le-feu n'est pas une solution au conflit, qui ne durera pas longtemps tant que la solution du conflit ne sera pas trouvée. L'Azerbaïdjan insiste sur le retrait des troupes arméniennes du Haut-Karabagh à la suite des résolutions pertinentes du CSNU sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, et l'Azerbaïdjan considère la population civile vivant au Karabagh comme ses citoyens et est prêt à assurer leur sécurité », a souligné Amirbeyov.

Il a également souligné que l’Azerbaïdjan était prêt pour des négociations substantielles, affirmant que malheureusement, le Premier ministre arménien excluait une solution diplomatique au conflit.

«Selon les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, l'Arménie doit immédiatement retirer ses troupes des territoires azerbaïdjanais et mettre fin à l'occupation illégale des anciennes terres de l'Azerbaïdjan», a-t-il ajouté.

Azvision.az


Tags: Karabagh