L'Association des Amis de l'Azerbaïdjan condamne toutes les attaques de missiles par l'armée arménienne visant la population civile

  19 Octobre 2020    Lu: 1626
 L

L'Association des Amis de l'Azerbaïdjan (AAA) a diffusé une déclaration condamne visant à condamner les attaques de missiles par l'armée arménienne visant la population civile de l'Azerbaïdjan.

"L'Association des Amis de l'Azerbaïdjan condamne fermement toutes les attaques de missiles par les forces armées de la République d'Arménie, visant alors la population civile de plusieurs villes d’Azerbaïdjan depuis le 27 septembre dernier. En particulier, GANJA : la 2 ème grande ville historique, située loin de la zone de conflit, a été visée à plusieurs reprises tuant ainsi 25 civils dont, femmes, enfants et personnes âgées en pleine nuit", lit-on dans une déclaration de l'Association des Amis de l'Azerbaïdjan (AAA).

Nous dénombrons au moins 127 civils blessés. Au total le nombre des civils tués depuis 27 septembre dernier s’élève à 61 et 282 blessés. Ces actes de crime de guerre ont été condamnés par l’ONU et l’UE et sont considérés comme inacceptables. Nous rappelons que plusieurs infrastructures civiles ont également été endommagées. L'Association se recueille devant les victimes innocentes de cette nouvelle provocation due à l'occupation illégitime des territoires de l'Azerbaïdjan par l'Arménie et apporte tout son soutien aux familles éprouvées comme au peuple azerbaïdjanais.

Les attaques directes et intentionnelles de l’Arménie contre la population et les infrastructures civiles constituent une violation grave du droit international et des droits de l’homme, surtout des Conventions de Genève de 1949, ainsi que de la Convention sur les droits de l’enfant et la défense des droits de l’homme.

L'AAA regrette que les Etats, engagés dans le groupe de Minsk, maintiennent depuis des années un statu quo injustifié qui ne peut conduire qu'à des affrontements tragiques. Elle souhaite vivement que les Etats concernés réagissent dans les plus brefs délais et imposent la mise en œuvre des quatre résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU (822, 854, 874 et 884) adoptées en 1993. Elle appelle enfin l'Arménie à prendre conscience qu'elle ne peut maintenir délibérément cette occupation, déjà condamnée parce qu'illégale du Haut-Karabakh. Elle doit cesser à se faire passer, contre toute vérité historique, en victime d'un conflit qu'elle a déclenché elle-même.

Jean-François MANCEL, membre honoraire du Parlement, Président de l’AA", selon la déclaration.

Azvision.az


Tags: Gandja