L'Arménie a tiré sur Horadiz, faisant des victimes et des morts

  30 Septembre 2020    Lu: 694
  L

Comme indiqué précédemment, les dirigeants militaro-politiques de l'agresseur Arménie continuent de commettre des actes de terrorisme contre la population civile, en violation flagrante des normes et principes du droit international.

Les zones densément peuplées - centres régionaux et ruraux, objets d'infrastructure civile - hôpitaux, centres médicaux, bâtiments scolaires, jardins d'enfants sont sélectionnées comme cibles, relate dans un communiqué le bureau du procureur général de la République d'Azerbaïdjan.

Le 30 septembre, vers 16h00, à la suite des tirs d'artillerie ouverts par les unités militaires arméniennes sur des zones densément peuplées de l'Azerbaïdjan, Rustamov Mourad, né en 1990, a été tué par des éclats d'obus tombés près d'une des stations-service de Horadiz de la région de Fuzouli. Trois civils ont été hospitalisés avec diverses blessures et la station a été gravement endommagée.

Une affaire pénale a été ouverte par le parquet de Fuzouli en vertu des article 120.2.1, 120.2.4, 120.2 .12, 100.2 et autres articles du Code pénal de la République d'Azerbaïdjan.

Au même moment, le 30 septembre vers 15 h00, un autre bombardement d'artillerie lourde a provoqué l'effondrement d'un bâtiment auxiliaire dans la cour d'une maison appartenant à Ogorodnik Lyuda Vasilyevna, habitante du village de Yenikend de la région de Terter.

Dans les conditions actuelles des combats, toutes les mesures d’enquête nécessaires sont prises par le parquet.

Le Bureau du Procureur Général de la République d'Azerbaïdjan établit les documents nécessaires et recueille des preuves pour garantir que les militaires des forces armées arméniennes ayant commis divers crimes soient poursuivis et punis conformément au droit international.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   Terter   provocation