14 civils ont été tués et 46 ont été blessés à la suite de la provocation arménienne - OFFICIEL

  30 Septembre 2020    Lu: 288
 14 civils ont été tués et 46 ont été blessés à la suite de la provocation arménienne - OFFICIEL

Comme indiqué précédemment, les dirigeants militaro-politiques de l'agresseur Arménie continuent de commettre des actes de terrorisme contre la population civile, en violation flagrante des normes et principes du droit international, relate dans un communiqué le bureau du procureur général de la République d'Azerbaïdjan.

46 civils ont été hospitalisés avec diverses blessures, et 14 ont été tués à ce jour à la suite des tirs d'artillerie ouverts sur des zones résidentielles à forte densité de population azerbaïdjanaise, a affirmé le bureau du procureur général de la République d'Azerbaïdjan.

En outre, les unités militaires arméniennes continuent de soumettre des zones densément peuplées - centres régionaux et ruraux, objets d'infrastructure civile - hôpitaux, centres médicaux, bâtiments scolaires, jardins d'enfants, bâtiments administratifs des agences publiques et zones de locaux à usage domestique à des tirs d'artillerie intensifs.

À la suite des tirs ouverts sur les infrastructures civiles par les forces armées du pays occupant, 116 maisons, ainsi que 26 installations civiles, y compris une usine de tissage de tapis dans la ville de Terter, un bâtiment scolaire modulaire dans le village de Tézékend de la région d'Aghdam, le bâtiment de l'école secondaire No.1 dans la colonie de Chykharkh de la région de Terter, le bâtiment de l'école-lycée No.2 dans la ville de Terter, l'usine de coton de la SARL «MKT Istehsal Kommersiya» située dans le village d'Azad Garagoyounlou de la région de Terter, le centre médical du village de Gapanly de la région de Terter sont tombés en mauvais état. Des véhicules appartenant à des civils ont été gravement endommagés et de nombreux petits et grands animaux à cornes et des meules de foin ont été détruits.

Dans les conditions actuelles des combats, toutes les mesures d’enquête nécessaires sont prises par le parquet.

Le Bureau du Procureur Général de la République d'Azerbaïdjan établit les documents nécessaires et recueille des preuves pour garantir que les militaires des forces armées arméniennes ayant commis divers crimes soient poursuivis et punis conformément au droit international.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   front   provocation