Les Arméniens ouvrent le feu sur des civils à Terter: deux frères tués

  28 Septembre 2020    Lu: 759
 Les Arméniens ouvrent le feu sur des civils à Terter:  deux frères tués

Comme indiqué précédemment, violant gravement ses engagements au titre des Conventions de Genève et négligeant les normes et principes fondamentaux du droit international humanitaire, les dirigeants militaro-politiques de l'agresseur Arménie continuent de tirer sur des civils, de nombreuses maisons et objets, ainsi que des colonies résidentieles avec des pièces d'artillerie, relate dans un communiqué le bureau du procureur général de la République d'Azerbaïdjan.

Sous la direction de la direction militaro-politique de l'Arménie, qui mène une politique hypocrite et non constructive, les forces armées ennemies continuent de tirer intensément de l'artillerie lourde sur des colonies compactes - centres de district et de village, infrastructures civiles - hôpitaux, centres médicaux, bâtiments scolaires , jardins d'enfants.

Les zones densément peuplées - centres régionaux et ruraux, objets d'infrastructure civile - hôpitaux, centres médicaux, bâtiments scolaires, jardins d'enfants sont choisies comme cibles.

Nous constatons avec une profonde tristesse que le 28 septembre 2020, vers 19h00, les habitants de la région de Terter Abbasov Khalig, né en 1981, et son frère Abbassov Elchen, né en 1987, ont été tués à la suite de tirs d'artillerie dans la cour d'un immeuble d'habitation construit pour les handicapés et les déplacés internes dans la colonie de Chykh Arkh de la région de Terter.

Une affaire pénale a été ouverte par le parquet de Terter en vertu des articles 100.2, 120.2.1, 120.2.4, 120.2.7, 29, 120.2.12.

Dans les conditions actuelles des combats, toutes les mesures d’enquête nécessaires sont prises par le parquet.

Le Bureau du Procureur Général de la République d'Azerbaïdjan établit les documents nécessaires et recueille des preuves pour garantir que les militaires des forces armées arméniennes qui ont commis divers crimes soient poursuivis et punis conformément au droit international.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   Karabagh