La provocation arménienne continue sur le front, un mort, plusieurs blessés

  28 Septembre 2020    Lu: 290
 La provocation arménienne continue sur le front,  un mort, plusieurs blessés

Comme indiqué précédemment, violant gravement ses engagements au titre des Conventions de Genève et négligeant les normes et principes fondamentaux du droit international humanitaire, les dirigeants militaro-politiques de l'agresseur Arménie continuent de tirer sur des civils, de nombreuses maisons et objets, ainsi que des colonies résidentieles avec des pièces d'artillerie, relate dans un communiqué le bureau du procureur général de la République d'Azerbaïdjan.

Les zones densément peuplées - centres régionaux et ruraux, objets d'infrastructure civile - hôpitaux, centres médicaux, bâtiments scolaires, jardins d'enfants sont choisies comme cibles.

Nous déclarons avec une profonde tristesse que Mehman Aliyev, né en 1975, habitant de la ville de Terter, a été tué à la suite d'un autre bombardement ennemi des zones densément peuplées de l'Azerbaïdjan. Le chauffeur d'ambulance de 52 ans, Ganbar Assadov, la police militaire de 26 ans Fakhraddin Husseynov et Tural Ibrahimov, 29 ans, habitant de la ville de Terter, ont été blessés lors du bombardement.

Une affaire pénale a été ouverte par le parquet de Terter en vertu des articles 120.2.1, 120.2.4, 120.2.7, 120.2.12, 100.2.

Dans les conditions actuelles des combats, toutes les mesures d’enquête nécessaires sont prises par le parquet.

Le Bureau du Procureur Général de la République d'Azerbaïdjan établit les documents nécessaires et recueille des preuves pour garantir que les militaires des forces armées arméniennes qui ont commis divers crimes soient poursuivis et punis conformément au droit international.

Le public sera régulièrement informé des dernières informations», indique le Bureau du Procureur Général.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   provocation