Un impact économique "dévastateur" de la pandémie de Covid-19 sur les populations les plus vulnérables

  21 Septembre 2020    Lu: 741
Un impact économique "dévastateur" de la pandémie de Covid-19 sur les populations les plus vulnérables REUTERS/Agustin Marcarian

"Les communautés les plus vulnérables du monde sont dans une dangereuse spirale descendante"

La pandémie de Covid-19 a un impact économique "dévastateur" sur les populations les plus vulnérables au monde, déplacées ou vivant dans des zones de conflit, poussées à la faim ou à la déscolarisation, selon l'étude d'une ONG publiée lundi.

Dans l'enquête "Spirale descendante" réalisée dans 14 pays (notamment au Liban, Mali, Afghanistan, Venezuela...), le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) indique que près de trois-quarts des quelque 1.400 personnes interrogées font état d'une nette dégradation de leur situation à cause de la crise sanitaire. Selon cette enquête, 77% d'entre elles avaient perdu leur emploi ou vu leurs salaires diminuer depuis mars, 70% ont dû réduire le nombre de repas dans leur foyer, et 73% se disent moins susceptibles d'envoyer leurs enfants à l'école à cause de leurs difficultés financières.

"Les communautés les plus vulnérables du monde sont dans une dangereuse spirale descendante", a souligné le secrétaire général de NRC, Jan Egeland, dans un communiqué. "Déjà forcées de quitter leur domicile à cause de la violence, souvent avec des droits limités au travail ou à l'accès aux services gouvernementaux, l'impact économique de la pandémie les pousse à la catastrophe", a-t-il fait valoir.

Avant même la pandémie, l'ONU s'inquiétait de l'aggravation de la faim dans le monde. Selon un rapport annuel publié en juillet, près d'un humain sur neuf souffrait de sous-alimentation chronique en 2019, une proportion appelée à augmenter en raison du Covid-19.

L'enquête de NRC a été réalisée auprès de 1.413 personnes dans ces 14 pays : Afghanistan, Colombie, Irak, Kenya, Libye, Mali, Ouganda, Venezuela, Somalie, République démocratique du Congo, Liban, Jordanie, Burkina Faso et Yémen.

Afp


Tags: pandémie   Covid-19