Le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise reçoit l'ambassadeur de France en Azerbaïdjan

  15 Septembre 2020    Lu: 1036
 Le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise reçoit l

Le 15 septembre 2020, le ministre des Affaires étrangères Djeyhoun Baïramov a reçu l'ambassadeur de France en République d'Azerbaïdjan Zacharie Gross.

Le ministre Djeyhoun Baïramov a abordé l'importance des relations entre l'Azerbaïdjan et la France, soulignant le haut niveau de coopération entre les deux pays depuis les premières années de l'indépendance de l'Azerbaïdjan. Il a été noté que les échanges et les contacts existants entre les deux pays dans divers domaines, y compris les visites de haut niveau, avaient grandement contribué à l'expansion de nos relations mutuellement avantageuses.

L'Ambassadeur Zacharie Gross a transmis les sincères félicitations du Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de la République française Jean-Yves Le Drian au Ministre Djeyhoun Baïramov. Il a noté que le Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de la France avait invité son homologue azerbaïdjanais à effectuer une visite officielle à Paris.

Les parties ont échangé des vues sur la coopération entre les deux pays dans les domaines politique, économique, énergétique, commercial, humanitaire et autres. Notant la poursuite des consultations politiques entre les ministères des Affaires étrangères, la pleine utilisation du potentiel économique existant, y compris l'importance de la Commission économique intergouvernementale, ainsi que la coopération fructueuse dans le domaine de l'éducation mentionnant dans ce contexte l'Université franco-azerbaïdjanaise (UFAZ) comme exemple brillant de cette coopération, l'attention a été attirée sur l'expansion future des relations à cet égard.

Le ministre Djeyhoun Baïramov a informé l'ambassadeur de France en tant que représentant de l'un des États coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE, sur la situation dans le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh. Il a été noté que le processus de négociations sur le règlement du conflit était au point mort en raison du comportement extrêmement provocateur et irresponsable de la partie arménienne. Les actions de provocation des dirigeants arméniens, qui cherchent à aggraver les tensions dans la région, ainsi que le fait que les coprésidents du Groupe de Minsk n’aient pas réagi à ces activités de provocation ont été notés avec regret. Au cours de la réunion, il a été déclaré que l'approche équilibrée envers l'Etat agresseur, l'Arménie et l'Azerbaïdjan, dont les territoires sont sous occupation depuis près de 30 ans, était erronée. Il a également été noté que l'armement récent à grande échelle de l'Arménie était une indication de l'intérêt du pays pour de nouvelles provocations.

L'ambassadeur Zacharie Gross a souligné que la France souhaitait assurer la paix et la sécurité dans la région, et a exprimé son mécontentement face à l'absence de progrès dans les pourparlers sur la résolution du conflit.

Les parties ont également échangé des vues sur d'autres questions d'intérêt mutuel.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   France   MAE