Coronavirus: la dissolution du parlement néo-zélandais reportée

  12 Août 2020    Lu: 625
Coronavirus: la dissolution du parlement néo-zélandais reportée REUTERS/Loren Elliott

Le pays placé de nouveau en confinement après la découverte d'un premier cas de contamination au coronavirus en trois mois

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a annoncé mercredi le report d'une étape clé préalable aux élections législatives prévues le mois prochain, alors que le pays a de nouveau été placé en confinement après la découverte d'un premier cas de contamination au coronavirus en trois mois.

S'exprimant lors d'une conférence de presse télévisée, Jacinda Ardern a dit qu'elle suspendait jusqu'à lundi la dissolution du parlement, qui devait avoir lieu en amont du scrutin du 19 septembre. Aucune décision n'a été prise pour le moment sur un éventuel report des élections, a-t-elle précisé.

"Il est trop tôt pour prendre des décisions mais il y a un peu de flexibilité pour déplacer la date des élections si nécessaire", a déclaré la dirigeante, ajoutant qu'il était possible d'organiser le scrutin à toute date avant le 21 novembre.

Les autorités sanitaires néo-zélandaises s'activent pour remonter l'origine de quatre nouveaux cas de contamination au coronavirus, tous au sein d'une même famille d'Auckland, la plus importante ville du pays.

Des mesures sanitaires strictes sont à nouveau entrées en vigueur ce mercredi à Auckland, avec notamment l'interdiction de se déplacer sauf si cela est essentiel. Pour le reste du pays, pas de "reconfinement", mais un durcissement des restrictions tout de même.

Ardern a par ailleurs déclaré que les maisons de retraite allaient être confinées à compter de la mi-journée, avec pour seules exceptions le personnel et les livraisons essentielles. (Reuters)


Tags: Nouvelle-Zélande   parlement   dissolution   coronavirus